Anne de Bourbon-Siciles : J’ai quelque chose à te dire

J'ai quelque chose à te dire
J’ai quelque chose à te dire

 

Résumé : New York, 1970. Greta, 20 ans, issue d’une famille juive de la Côte Est, vit une idylle sans nuage avec Jim. A la suite d’un accident de voiture, dont tous deux sortent indemnes, Greta apprend qu’elle ne pourra jamais avoir d’enfant. Un coup dur que Jim n’a pas le courage de surmonter… Pour se remettre de cette épreuve, Greta part à Paris se consacrer à sa nouvelle carrière de journaliste de mode.

 

L’auteur : La princesse Anne de Bourbon-Sicile est née à Saint-Raphaël. Descendante en ligne directe du roi Louis XIV, cousine du roi d’Espagne et apparentée à la plupart des cours d’Europe, elle a été rédactrice de mode, puis chargée des relations publiques des maisons Versace et Balenciaga. Elle vit entre Paris et la Martinique. Son premier roman, Le Chant du pipiri (L’Archipel, 2014 ; Archipoche, 2015), a été très remarqué.

 

Mon avis :

Beaucoup de sensibilité et d’émotion, une belle lecture que je recommande.

Bien que le bandeau sur le livre stipule “Le roman de l’été”, cette mention ne signifie pas pour autant qu’il s’agit d’une lecture légère qui s’oublie vite. Pas du tout. C’est un roman fort, sur un thème que je ne vous dévoilerai pas pour garder la surprise, une réflexion sur la vie et les choix de chacun face à des circonstances difficiles.

Greta, l’héroïne, est américaine et vit paisiblement avec ses parents lorsque l’histoire débute. Elle a vingt ans, nous sommes à l’époque de la guerre du Vietnam, ses parents sont des intellectuels progressistes. Tout va bien. Lorsqu’elle croise la route d’un jeune homme de bonne famille, beau et sportif, elle tombe sous son charme. Comment lui résister ? Tout se passe bien jusqu’à la rencontre avec les parents de son amoureux. A l’opposé des siens, elle s’aperçoit que Jim est infantilisé et bridé par ses parents qui sont racistes et réactionnaires. Comment envisager un mariage dans ces conditions ? Le destin se chargera de régler ce dilemme. Au prix fort.

Greta, surmonte ce coup du sort et part vers une nouvelle vie à Paris. Je ne vous dévoilerai pas plus de choses sur la suite puisque nous continuons de la suivre sur plusieurs décennies et continents.

Sa vie, décrite avec des détails réalistes et précis sur le milieu de la mode et de certaines célébrités, a été inspirée par celle de notre auteure également journaliste de mode.

Anne nous dépeint une femme libre qui vit pleinement et place l’amour au centre de ses préoccupations. Un modèle pour tous, dont les choix forcent l’admiration.

Une profonde humanité au cœur de ce récit : un roman pour l’été quand on aime le dépaysement, les belles histoires avec une jolie plume et que l’on croit en la vie.
On le repose avec un sentiment d’espoir tout en réfléchissant aux questions soulevées.
Merci Anne pour ce beau texte.

Une lecture proposée par les éditions l’Archipel et Audrey de LP Conseils que je remercie.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.