Camille Sfez : La puissance du féminin

La puissance du féminin
La puissance du féminin

Présentation :

Vous faites partie de celles qui aspirent à plus de sens, à plus d’authenticité ou à une vie plus naturelle ? Vous vous interrogez sur votre contribution au monde ? Ces envies cachent souvent un besoin de renouer avec votre puissance féminine profonde. Un peu partout sur la planète, des femmes se rassemblent au sein de cercles de parole pour cheminer avec authenticité vers l’expression de leur plein potentiel.

L’auteur :

Psychologue clinicienne et formatrice, Camille Sfez accompagne les femmes en individuel et en groupe pour favoriser l’émergence d’une nouvelle conscience de soi en tant que femme, pour un rayonnement juste et complémentaire du masculin. Elle habite à Paris.

Mon avis :

Un ouvrage qui ouvre des pistes de réflexion sur le sens du mot féminin et la place des femmes dans notre monde.

Composé de trois parties : les richesses du corps féminin, être à l’écoute de soi et combiner le féminin et la spiritualité, avec des témoignages d’auteurs spécialisés. Ce qui m’a le plus intéressée ce sont les paroles de femmes qui ont participé à des réunions de cercles féminins. Souvent poignants, ils illustrent parfaitement les propos de l’auteure.

Elle nous propose de retrouver nos racines, de nous connecter à notre sagesse de femme, à cette puissance féminine pour combiner le masculin-féminin.

Un beau projet assurément !

J’ai plus particulièrement apprécié la deuxième partie qui propose de ralentir et de pratiquer l’intériorité, d’être à l’écoute de soi. Quelques exercices de méditations et rituels complètent bien ce chapitre.

J’ai été plus déstabilisée par les parties trop descriptives sur les cycles des femmes et moins intéressée par certains témoignages autour de rites amérindiens.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.