Eugen Chirovoci : Mémoire brisée

Mémoire brisée

Résumé 

New York, de nos jours. Par une nuit pluvieuse, le docteur James Cobb, un psychologue renommé, donne une conférence sur les souvenirs enfouis. À la sortie, il est abordé par un inconnu, un homme gravement malade qui, quarante ans auparavant, s’est réveillé dans une chambre d’hôtel parisien à côté du corps sans vie d’une femme, sans aucun souvenir de la soirée. À l’heure de sa mort, il a besoin de comprendre : est- il un meurtrier ou un simple témoin ?

L’auteur 

E. O. Chirovici est un écrivain roumain de langue anglaise, qui vit aujourd’hui en Italie. Il est l’auteur de nombreux best-sellers en Roumanie. Après Jeux de miroirs, publié dans plus de cinquante pays, Mémoire brisée est son second roman à paraître en français.

Mon avis 

Bluffant et brillant : je suis restée scotchée à cette histoire. Je vous recommande chaudement ce livre.

Telle une toile d’araignée, les nombreuses ramifications de l’intrigue nous entraînent dans une enquête passionnante. 

Pourquoi le héros, psychologue et hypnothérapeute renommé, va-t-il chercher à découvrir coûte que coûte la vérité ? Son patient, un vieil homme fortuné, a aussi été le témoin d’une scène de crime sans pouvoir se souvenir s’il a joué un rôle dans cette abomination. La culpabilité le poursuit toute sa vie. Quarante ans plus tard, il espère que les séances d’hypnose lui rendront sa mémoire défaillante.

Le roman débute ainsi par la rencontre entre ces deux hommes à la recherche de la vérité. 

Tendu et surtout rempli de rebondissements inattendus, je me suis laissée embarquer dans cette histoire intelligemment conçue. 

Le principal talent de cet auteur réside dans l’art de la construction d’une intrigue complexe qui ne perd pas le lecteur.

Hypnotique et efficace, un roman à découvrir absolument.

Publié aux éditions Les Escales.

Notation :

E. O. Chirovici : Jeux de miroirs

Résumé : Un agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intitulé Jeux de miroirs qui l'intrigue immédiatement. En effet, l'un des personnages n'est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fin des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. Se pourrait-il que ce roman contienne des révélations sur cette affaire qui avait tenu en haleine les États-Unis ?


L'auteur :

E.O. Chirovici est un écrivain roumain, auteur de nombreux best-sellers dans son pays. Jeux de miroirs est son premier roman traduit en français.


Mon avis :

Un rythme et une tension implacables donnent une lecture addictive. Une irrésistible envie de poursuivre la lecture s'empare de vous : attention prévoir un week-end calme pour en profiter. Je suis prête à parier que vous serez pris aussi par ce récit habilement construit.

Au départ de ce récit, le meurtre d'un grand professeur de psychologie, est un prétexte pour nous entraîner sur des réflexions liées à la mémoire et à l'interprétation des souvenirs. Découpé en trois parties correspondant à trois visions du drame, le lecteur est embarqué sur différents points de vue et pistes jusqu'au dénouement.

Pour les points forts du livre : le lecteur se sent immédiatement associé à l'histoire, le style et l'écriture sont tellement fluides. Les thématiques sur la falsification des souvenirs et la capacité du cerveau à réécrire un événement sont passionnantes.

Les points faibles : je n'en n'ai pas trouvé.


Cet habile récit n'est pas un roman policier même s'il est question d'un meurtre et rappelle les romans de Donna Tartt comme “Le maître des illusions”.


Premier roman de cet auteur, publié en France par les éditions Les Escales, je vous le recommande chaudement. N'hésitez pas et régalez-vous.


Merci à l'agence Anne et Arnaud.