Corinne Javelaud : L’insoumise de Carennac

L'insoumise de Carennac

Résumé :

1906. À Carennac, sur les bords de la Dordogne, une rivalité ancestrale oppose deux familles, les Liféri et les Desobières. Les uns sont bateliers, les autres marchands de père en fils. Rien ne semble pouvoir éteindre l’hostilité des deux familles. Pourtant, malgré les rancœurs et les haines nées des générations plus tôt, Amaury Liféri et Lorène Desobières tombent amoureux. Contre l’avis de leurs parents, ils se marient en secret. Mais cette union, placée sous le signe de la désapprobation, n’est-elle pas forcément vouée à l’échec ?



L’auteur :

Après des études de lettres et d’histoire de l’art, Corinne Javelaud se consacre à l’écriture. Elle a publié plusieurs romans, notamment La demoiselle du mas du Roule, La dame de la Villa Saphir et L’oubliée de la Ferme des brumes (Terre d’Histoires). Elle a par ailleurs reçu le prix de l’Académie des Belles Lettres et Beaux-Arts.



Mon avis :

Un roman qui se lit d’une traite ou presque. Une fois plongée dans cette histoire, j’ai eu du mal à lever le nez. 
Nous sommes en Dordogne dans les années 1900, deux grandes familles se détestent alors qu’elles sont voisines et font du commerce ensemble. Lorène l’héroïne, toute jeune fille au début de l’histoire se retrouve au cœur des conflits entre sa famille et celle du jeune homme qui la courtise. Dotée d’un père autoritaire et d’une mère acariâtre, on peut deviner de quel côté son cœur va balancer. 
Autant vous prévenir maintenant, cette histoire ne se résume pas aux amours de deux jeunes gens que tout oppose. C’est plus complexe et l’intrigue avec ses secrets familiaux nous pousse à tourner les pages activement.
Je salue une belle reconstitution du début du vingtième siècle : j’ai découvert l’univers de la batellerie, le commerce du caoutchouc, la vigne. Les décors autour de Bergerac sont bien décrits, la belle plume de l’auteure est bien agréable.
J’ai aimé les personnages secondaires comme Evangelista, matrone pétrie d’humanité qui fait tout pour ses protégés.
Pour vous évader en découvrant une belle région, voici une lecture plaisante et intéressante.

À glisser dans la valise pour l’été.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.