Nathalie Bauer : Les complicités involontaires

Les complicités involontaires
Les complicités involontaires

Résumé : Par un jour d’avril, Corinne V., psychiatre, reçoit dans son cabinet une quinquagénaire, Zoé B., désireuse d’entreprendre une analyse. Reconnaissant en elle une ancienne amie, elle s’apprête à l’adresser à un confrère, quand Zoé lui révèle qu’elle souffre d’une amnésie ayant effacé ses souvenirs de jeunesse. Et qu’elle est atteinte depuis toujours d’une « mélancolie » dont la cause, elle en est persuadée, réside dans la mystérieuse histoire de sa famille paternelle – histoire dont son père ne lui a transmis qu’une infime partie. La curiosité est la plus forte : enfreignant les règles de sa profession, Corinne décide d’ignorer leur lointaine et brève amitié, et accède à la demande de Zoé. Elle ne peut imaginer les conséquences qu’une telle résolution aura sur leurs existences respectives.

 

L’auteur :

Traductrice de l’italien, docteur en histoire, Nathalie Bauer a publié quatre romans : Zena (JC Lattès, 2000), Le feu, la vie (Philippe Rey, 2007), Des garçons d’avenir (Philippe Rey, 2011) et Les Indomptées (Philippe Rey, 2014).

 

Mon avis :

Subtil et bien mené, une lecture que je recommande.

Nous suivons Zoé, amnésique et en souffrance qui vient consulter une psychiatre. Elle veut retrouver le sommeil et comprendre ses origines.

Corinne, la psychiatre, reconnaît une de ses amies d’enfance , hésite et poussée par la curiosité décide de la suivre. Débute alors un échange entre les deux femmes qui s’enrichit au fil des jours, Zoé rédige des mémos décrivant la vie de ses aïeux et poursuit son analyse. En parallèle, l’auteure nous entraîne au début de leur relation racontant leur rencontre, les premières amours, les études. Cet aller-retour entre passé et présent donne du rythme au roman et entretient le mystère. L’histoire des grand-parents et parents de Zoé est passionnante avec sa dimension historique au cœur de la seconde guerre mondiale.

Le récit est habilement construit, Zoé et Corinne se dévoilent progressivement, leur complicité d’antan rejaillit sur leur vie actuelle. Corinne, au contact de Zoé, verra sa vie transformée : ah les complicités involontaires…

 

Un récit original par sa forme et son fond qui se lit facilement et avec plaisir.

J’ai apprécié cette lecture que je vous conseille.

 

Parution le 24/8 aux Éditions Philippe Rey.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.