Philippe Krhajac : Un dieu dans la poitrine

Résumé 

Phérial a quatre ans lorsqu’il est placé dans un orphelinat. Loin de se douter que le chemin sera périlleux, il traverse sa réalité d’enfant abandonné en se jouant comme il peut du cortège des familles d’accueil, des éducations aux mille règles, mille abus, mille mensonges. Ne perdant jamais de vue son désir profond : retrouver peut-être, un jour, sa maman, il avance sans relâche et au cours de ses péripéties rencontre trois femmes d’exception. 

L’auteur 

Né en 1966, enfant de l’Assistance publique passé par douze familles d’accueil, Philippe Krhajac est comédien. Un dieu dans la poitrine est son premier roman.

Mon avis

Un premier roman touchant qui remue énormément.

Le petit Phérial se retrouve, à seulement quatre ans, dans une très grande maison, à l’assistance pour un premier séjour. Après une période d’adaptation, il parvient à s’intégrer et se fait des copains.

Puis un jour, il doit quitter cet endroit et ses camarades pour rejoindre une famille d’accueil : une « maman » et un « papa » inconnus. Une nouvelle vie à se construire : s’adapter à cette famille, se conformer à leurs exigences. La vie réservée au garçonnet sera compliquée et parsemée de violence verbale et physique. Il résiste et parfois s’évanouit quand il cherche à s’éloigner de la réalité.

Malgré cette enfance à la dérive et sans repère, le garçon grandit et peut compter sur des des anges gardiens : trois femmes. Mireille, l’assistante sociale, est toujours là pour le garçon et l’épaule jusqu’à son adolescence. Une vraie complicité les relie.

L’énergie de l’enfant et son goût pour le théâtre l’aideront à survivre.

Je me suis attachée à cet enfant, j’ai été touchée par ses malheurs et j’ai aimé sa force de caractère. Ses anges gardiens lui ont apporté la force de continuer, le récit s’allège lorsque ces fées interviennent.

Un texte poignant avec une touche d’optimisme. À découvrir absolument.

Paru aux éditions Folio.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.