Et des îles

« Dieu bénisse ces îles rêveuses
Que n’atteignent jamais les mandats ;
Dieu bénisse ces justes Républiques

Qui donnent à l’Homme un refuge. »

Rudyard Kipling, les Hommes brisés

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.