Chronique de : Le jour où j’ai apprivoisé la peur d’Amelia Lobbé

Présentation :

La peur est généralement considérée comme une émotion qu’il faut éviter, réprimer ou traiter à tout prix. La psychologue Amélia Lobbé apporte dans ce livre un éclairage différent et original sur la peur, qu’elle présente comme une émotion utile. Cet ouvrage, à la tonalité bienveillante et optimiste, vous invite ainsi à explorer le vaste univers de la peur.

L’auteure :

Amélia Lobbé est une psychologue parisienne, une auteure, une féministe sensible à tendance exaltée… Ses méthodes s’inspirent des thérapies comportementales et cognitives, de la thérapie psycho-dynamique ainsi que de la psychologie positive.

Ma chronique :

Un ouvrage qui permet de changer notre regard sur nos peurs et de supprimer leur nocivité.

L’auteure décrypte la notion de peur et d’anxiété en listant et explicitant les différentes peurs et l’état d’anxiété, dérivée de l’émotion de peur.

Des témoignages et conseils d’autres psychologues ainsi que son éclairage personnel complètent les explications apportées.

Le troisième chapitre dénommé « L’anxiété et la peur » m’a particulièrement intéressée avec ses précieux conseils pour évacuer l’anxiété et s’en préserver.

Le chapitre « Les bénéfices de la peur » bouscule nos préjugés et permet d’envisager d’accepter nos émotions comme la peur, de l’accueillir et même de réfléchir aux bénéfices de la peur.

Le chapitre suivant liste des pistes concrètes pour apprivoiser nos peurs avec des cas pratiques : une partie claire avec des propositions faciles à mettre en place.

La peur a une fonction d’alerte et comme le dit l’auteure « je considère que la peur a un sens et qu’elle a quelque chose à nous dire, comme une bonne amie pourrait le faire ».

Je vous souhaite, comme moi, d’appréhender différemment vos peurs grâce à cet ouvrage fort intéressant que je recommande.

Paru aux éditions Le Courrier du Livre chez Guy Trédaniel.

Notation :

Chronique de : L’art de vivre avec l’énergie des saisons d’Ariel Bamberger 

Présentation :

Connectés à l’énergie des saisons, notre vie est plus facile, plus fluide. De l’impulsion du printemps à la réalisation en été, du tri en automne au retour sur soi en hiver, vivre en harmonie avec les courants énergétiques de chaque saison permet de s’aligner, d’être en phase avec soi-même, sans tension ni friction.

L’auteure :

Ariel Bamberger a débuté sa carrière en agences de communication et dans un groupe pharmaceutique. Elle étudie et pratique les arts taoïstes (la médecine traditionnelle chinoise, les arts martiaux, la science de la destinée, la connaissance des changements du monde et l’art des formes) depuis une quinzaine d’années.

Ma chronique :

Un livre riche en informations décryptant l’influence des saisons sur toute notre vie. Intuitivement, nous ressentons l’impact de chaque période de l’année , avec ce livre j’ai mieux compris la réelle action de chaque saison et surtout noté tout ce qui découle de l’énergie de chacune.

L’énergie en été est ascendante (se dévoiler en été), en automne l’énergie décline (se détacher en automne), en hiver l’énergie est faible (ralentir et approfondir sa connaissance de soi) et au printemps l’énergie est en expansion (s’inventer au printemps).

Les préconisations listées sont issues de la pensée taoïste (arts martiaux, médecine traditionnelle chinoise et méditation) avec des exercices de QI Gong, des méditations.

L’hiver et le printemps poussant à l’introspection, des questionnement aideront à bâtir son projet de vie. Les méthodes et propositions sont simples et pragmatiques.

J’ai beaucoup apprécié la liste de douze règles de vie à adopter en fin d’ouvrage qui synthétise l’ensemble.

Comme indiqué sur la couverture, c’est un manuel pratique, riche et complet à garder près de soi pour tirer le meilleur de l’énergie de chaque saison.

Paru aux éditions Le Courrier du Livre chez Guy Trédaniel

Notation :

Chronique de : La sagesse de la nature sauvage de ELLI H. RADINGER

Présentation :

La nature sauvage est profondément ancrée en nous : elle nous stimule, nous fortifie, nous apaise et ouvre nos cœurs ; elle nous offre chaque jour de nouveaux cadeaux. Elli H. Radinger a vécu de nombreuses années dans des régions à la nature sauvage : les forêts du Minnesota, la brousse de l’Alaska, les immensités de l’Arizona… Elle y a fait des rencontres extraordinaires, comme des coyotes, des grizzlis ou encore des bisons.

L’auteure :

Née en 1951, ELLI H. RADINGER a abandonné sa carrière d’avocate pour se consacrer entièrement à l’écriture et aux rencontres avec les animaux, en particulier les loups et les chiens. Durant vingt-cinq ans, elle a observé les loups en liberté dans le parc national de Yellowstone, aux États-Unis.

Ma chronique :

J’ai terminé cette lecture lors de la journée mondiale de la terre.

Les aventures extraordinaires racontées ici, au milieu de la nature sauvage, donnent envie de prendre sa tente, son sac à dos et d’aller au plus près de cette nature. Comme elle, on a envie de croiser des coyotes, des loups, bisons ou baleines.

Attention, explique-t-elle, les animaux sont sauvages et peuvent être dangereux, les observer de loin est préférable.

Vivre en pleine nature, de peu, sans aucun manque est une expérience enrichissante et une vraie remise en question.

Les phénomènes naturels extraordinaires comme les aurores boréales sont une source de joie : l’auteure nous raconte son expérience et le partage qu’elle en a fait lorsqu’elle était hôtesse de l’air. Elle nous dit : « s’étonner ensemble de quelque chose renforce nos liaisons émotionnelles et atténue le stress ».

J’ai aimé aussi son récit de son vécu au Montana dans sa cabane de rondins « je n’étais plus une observatrice de la nature mais un élément de la nature, je me sentais totalement dans l’instant présent ».

Ce livre riche en témoignages uniques dans ces contrées reculées et sauvages est très inspirant et donnera matière à chacun pour réfléchir à sa place dans cette nature et à sa vie.

Les photos magnifiques sont aussi une source de plaisir à la lecture.

Un livre paru aux éditions Trédaniel que je vous recommande.

Notation :

Chronique de : L’action qui libère d’Elizabeth Horowitz

Présentation ::

Des photographies, du papier à lettres, des clés, des petits objets du quotidien, de la couleur ou encore quelques vêtements… Tels sont les ingrédients des 200 actes et rituels symboliques qu’Elisabeth Horowitz vous propose dans cet ouvrage innovant pour faire face aux situations affectives, matérielles ou professionnelles qui se présentent à vous. Découvrez comment mettre en place ces actions libératrices d’une manière simple et efficace.

L’auteure :

Elisabeth HOROWITZ est thérapeute spécialisée en analyse du roman familial, fondatrice de l’Association Française de Psychogénéalogie, conférencière, animatrice de séminaires et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet aux éditions Dervy.

Ma chronique :

Cet ouvrage est un guide pratique présentant des actions qui libèrent. Il est découpé selon les typologies d’actes symboliques libérateurs.

L’auteure, dans l’introduction, indique que certains actes symboliques simples peuvent aider en parallèle d’une analyse. Les différentes solutions présentées ici sont issues des consultations données par l’auteure.

Les actions listées ici sont parfois déstabilisantes, pourraient même prêter à sourire mais elles fonctionnent d’après les témoignages.

J’aurais aimé davantage d’explications sur les différentes approches proposées afin de mieux comprendre les résultats escomptés.

Chacun pourra puiser dans cet ouvrage, en fonction de son besoin, l’acte symbolique qui lui correspond le mieux : l’art-thérapie, la thérapie brève, la thérapie narrative et bien d’autres.

À découvrir aux éditions Guy Trédaniel 

Notation :

Chronique de : Le grand livre du magnétisme de Florian Lucas

Présentation :

Cette thérapie, complémentaire à la médecine traditionnelle, présente de multiples avantages en termes de bien-être et de soulagement de nombreux maux, en participant activement à la guérison globale de l’individu. Dans cet ouvrage, Florian Lucas présente l’ensemble des protocoles qu’il a mis au point et testés avec succès auprès de milliers de personnes.

L’auteur :

Florian Lucas s’est découvert un don de magnétiseur très jeune. Après une carrière d’officier de police judiciaire à la brigade des stupéfiants, il a décidé de se consacrer exclusivement à la pratique du magnétisme. En raison de ses résultats stupéfiants sur nombre de pathologies sérieuses, il collabore avec des scientifiques, mais aussi avec des médecins.

Ma chronique :

Le magnétisme est une pratique que je ne connaissais pas, j’ai pu avec cet ouvrage comprendre les champs d’application et tester certains protocoles simples.

Dans l’avant-propos, l’auteur se livre en expliquant son parcours et sa passion pour cette pratique. Dans ces conseils préliminaires, il aborde l’importance de la sensibilité et la bienveillance de celui qui pratique le magnétisme. Il décrit dans le premier chapitre, le corps et son énergie avec des protocoles simplifiés à la portée de tous. Tout pour démarrer dans le magnétisme ou participer à une séance en comprenant les enjeux.

C’est un guide inspirant et complet avec des fiches décrivant les protocoles pour des problématiques physiques et émotionnelles. Le livre s’adresse à tous et pourra aussi intéresser de futurs magnétiseurs car c’est un vrai guide d’auto-apprentissage avec des fiches et photos. L’ouvrage se présente comme un grand carnet à spirales où l’on peut noter ses commentaires.

Paru aux éditions Guy Trédaniel

Notation :