Chronique de : La fureur de Frédégonde d’Éric Fouassier

La fureur de Frédégonde

Résumé :

Automne 575. Depuis le décès de Clovis, les royaumes francs ont plongé dans l’instabilité, divisés entre trois héritiers qui s’affrontent pour monter sur le trône. Lorsque le souverain d’Austrasie est assassiné, sa veuve Brunehilde se retrouve prisonnière en territoire ennemi, séparée de ses enfants. Elle devra user de tous les stratagèmes pour survivre à la fureur de sa rivale Frédégonde, qui ne recule devant rien pour asseoir son pouvoir et éliminer ceux qui se dressent sur son chemin. C’est dans ce contexte tendu que le jeune gallo-romain Arsenius Pontius est appelé à Tours par son parrain …

L’auteur :

Après un doctorat en pharmacie puis un autre en droit, Éric Fouassier s’est spécialisé dans l’histoire de la médecine qu’il enseigne en faculté. Passionné d’énigmes et de codes secrets, il est l’auteur d’une première trilogie de policiers historiques consacrée au chevalier Bayard.

Ma chronique :

Deuxième tome pour « Les francs royaumes », toujours aussi réussi.

J’ai aimé cette incursion dans le haut moyen-âge, parmi les rois mérovingiens.

Une période historique moins connue, comme le fait remarquer l’auteur, qu’il parvient à nous rendre vivante et captivante.

L’intrigue policière est complètement intégrée dans la réalité historique : les personnages véridiques et ceux de fiction se croisent et cela coulisse parfaitement.

Son sens du romanesque et la qualité de la construction de l’intrigue donnent une lecture très fluide et addictive. 

L’atmosphère est très bien rendue et le lecteur complètement immergé dans ces temps anciens.

En fin d’ouvrage, l’auteur présente toutes les références historiques sur lesquelles il s’est appuyé et si nous l’avions oublié, nous apprenons notamment que Grégoire de Tours a joué un rôle important auprès de Chilpéric et Frédégonde.

Un très bon roman historique mêlant enquête et grande histoire, bien écrit.

Pour les amateurs, à ne pas manquer.

Publié aux éditions Le Masque.

Notation :

Chronique de : L’incroyable pouvoir du souffle de Stéphanie Brillant

l’incroyable pouvoir du souffle

Présentation :

Des hommes et des femmes capables de gravir les montagnes les plus hautes sans assistance respiratoire, des sujets dépressifs qui après six semaines de pratiques intensives de yoga perçoivent les mêmes effets que sous anti-dépresseurs, des malades de Parkinson qui parviennent à contrôler leurs tremblements, des asthmatiques qui ont dit adieu à leur Ventoline, et un seul et même facteur, la maitrise du souffle. Ce livre n’est pas qu’une simple présentation des différents pouvoirs du souffle

L’auteure :

Journaliste, réalisatrice, présentatrice de télévision, productrice et conférencière, Stéphanie Brillant est également maman de deux enfants. Installée aux États-Unis, elle consacre depuis cinq ans son travail aux thématiques liées à l’éducation éclairée. Elle a réalisé le film documentaire Le Cerveau des enfants, un potentiel infini, sorti en salle en France en mai 2017, et publié chez Actes Sud Guide du cerveau pour parents éclairés (2019).

La chronique :

Un ouvrage très complet, le fruit de deux années de recherche, qui décrit tout ce que le souffle peut nous apporter. Simple mais pas si facile de bien respirer explique l’auteure.

J’ai beaucoup appris avec les explications et exercices proposés.

Le souffle est un médicament magique et gratuit à la portée de tous : « un super pouvoir » comme l’auteure le qualifie. On ne sait pas forcément bien respirer : en lisant l’ouvrage, chacun pourra s’en apercevoir.

On retiendra que l’on peut améliorer ses performances physiques et mentales d’où l’intérêt des sportifs pour la maîtrise de la respiration. La respiration agit aussi sur la mémoire, l’intuition, la coopération …

On l’a tous se constaté au moins une fois : « la respiration rend visible ce qui n’est pas conscient ».

Après les explications des premiers chapitres, sont proposés des pratiques et conseils pour faire un état des lieux de notre respiration.

En annexe, un ensemble de techniques à explorer pour se relaxer, favoriser le sommeil, soulager le corps, soulager l’esprit…

Un ouvrage réellement exhaustif, qui donne envie de faire une pause respiratoire pour aller mieux. À garder près de soi pour s’imprégner de toutes les pratiques.

Merci Babelio et les Éditions Actes Sud pour cette lecture.

Chronique de : Énergies, circulez ! De Pierre Levasseur

Énergies, circulez !

Résumé :

Notre corps est constitué d’os, de muscles, d’artères… et chaque organe rempli son rôle. Il est aussi parcouru d’une énergie vitale que les Chinois appellent le Qi, et dont les voies de circulation sont les méridiens. Comme dans la nature, cette énergie circule…

L’auteur :

Médecin pluridiscisplinaire, convaincu de la nécessité de croiser découvertes, connaissances et rencontres, il se forme à l’acupuncture  auprès d’un éminent professeur à Tsukaba et à Tokyo. Il se tourne a présent vers le public de la jeunesse pour lequel il explique le système des méridiens et de l’énergie de vie avec des mots simples qui éveillent la curiosité.

Ma critique :

Destiné aux jeunes à partir de sept ans, ce livre décrypte le système des méridiens de notre corps.

J’ai apprécié les dessins et explications simples mais complètes pour expliquer le fonctionnement de ces méridiens, le lien avec les organes rattachés et l’énergie qui y circule.

Ce qui est intéressant c’est aussi l’évocation des émotions dans cette représentation physique, expliquer aux enfants le lien entre émotion et nos organes.

Quelques pistes pour améliorer la circulation de l’énergie dans notre corps complètent ce tableau.

Les illustrations sont belles et à la portée de nos bambins. Je regrette qu’il n’y ait pas davantage de pistes et informations pour aider à une bonne circulation de l’énergie dans notre corps.

Publié aux éditions du Ricochet.

Merci à Babelio et aux éditions du Ricochet pour cette lecture. 

Notation :

Chronique de : La magie des synchronivités de Françoise Dorn

La magie des synchronicités

Présentation :

Des évènements qui surgissent au moment où nous en avons précisément besoin, en réponse à nos pensées les plus profondes, à nos interrogations existentielles, comme des signes pour nous indiquer la route à prendre… Des retrouvailles pleines de sens semblant orchestrées par l’Univers qui nous emplissent d’émerveillement, de gratitude… Ces phénomènes mystérieux, appelés « synchronicités », ont toujours captivé les Hommes, du chamanisme venu du fond des âges aux connaissances les plus pointues de la physique quantique, sans oublier le précieux fil rouge suivi par Carl Gustav Jung. 

L’auteure :

Françoise Dorn est formée à l’Analyse Transactionnelle, la PNL, l’hypnose ericksonienne et l’EFT. Elle a été psychothérapeute, formatrice et consultante, spécialiste du stress, des émotions et du développement personnel. Aujourd’hui, elle écrit et donne des conférences sur ses thématiques de prédilection : les émotions et la quête du bonheur.

Ma chronique :

J’ai apprécié cet ouvrage pour son décryptage autant théorique que pratique sur ces phénomènes appelés « synchronicités ».

L’auteure débute par l’histoire de ce concept mis en avant par le psychiatre Carl Gustav Jung. Avec une formulation claire, didactique et une mise en page claire et attractive, nous découvrons ce concept.

L’ouvrage est instructif, combinant théorie et explications qui reflètent l’envie de l’auteure de nous transmettre des clés pour reconnaître ses synchronicités, en lien avec l’intuition.

J’aurais aimé davantage encore de cas pratiques et précisions pour être à l’écoute de ces synchronicités.

Néanmoins, je conseille ce guide à garder près de soi pour mettre en pratique les conseils et exercices.

Le site de l’auteure : http://www.francoise-dorn.com/topic/index.html

Paru aux éditions Jouvence.

Notation :

Critique de : L’art de vivre en pleine conscience de Jean-Marc Terrel

L’art de vivre en pleine conscience

Présentation :

Vous vous posez mille questions sur le sens de ce que vous vivez et ne parvenez pas à stopper le flux incessant de vos pensées? Découvrez une façon efficace de devenir plus calme, serein et heureux. Tout simplement.

De nature universelle, la mindfulness s’inspire des traditions orientales de méditation, du yoga, mais aussi des recherches occidentales sur le stress et des neurosciences. En la pratiquant, vous entraînerez votre cerveau à accueillir tout ce qui vous perturbe sans se laisser submerger.

L’auteur :

Avec sérieux, mais sans se prendre au sérieux, Jean-Marc Terrel – alias Monsieur Mindfulness – cherche à transmettre l’art de vivre en pleine conscience. Instructeur de méditation, il donne des conférences, offre des formations et organise des voyages initiatiques à travers le monde. Suivi par plus de 190 000 personnes sur les réseaux sociaux, il est l’un des représentants de la pleine conscience les plus populaires de la francophonie

Ma chronique :

Un livre sur la méditation diffèrent de tous ceux qui me sont passés dans les mains, c’est intéressant mais je suis restée un peu « sur ma faim », si je puis dire.

La première partie présente la pleine conscience de façon très précise et documentée avec les obstacles possibles pour se lancer.

La deuxième partie, en lien avec les méditations du programme en ligne, 21 méditations, évoque les attitudes à cultiver comme le non-jugement ou la confiance en soi puis les obstacles fréquents et enfin les fruits récoltés avec cette pratique.

Ce qui est instructif dans cette présentation c’est la progression que l’on peut envisager : se lancer, se poser des questions puis persévérer convaincus par les bienfaits présentés en fin de deuxième partie.

Le bémol : pas assez de conseils pour pratiquer tout simplement et pas de texte de méditation guidée, il faut aller sur internet le programme en ligne offert : « 21joursdemeditation.com ». J’ai trouvé cela frustrant de ne pas avoir ces informations dans le livre.

Ce n’est pas un ouvrage à conseiller aux débutants qui recherchent toutes les informations au même endroit. A conseiller plutôt à ceux qui ont besoin de réfléchir sur le pourquoi de la pratique et ce qu’elle apporte.

Paru aux éditions de Mortagne.

Notation :