Monique Borcard-Sacco : La psychologie positive

La psychologie positive pour apprendre à se relier à soi

Présentation :

Comment dissiper l’anxiété, le réflexe de compétition, la pression de la performance, la spirale du consumérisme, pour établir une connexion apaisante à soi ?

Découvrez les bienfaits de « nettoyer » sa vie psychique et émotionnelle jour après jour ! C’est en redonnant leur juste place à nos ressentis corporel et émotionnel, que nous nous permettons de devenir petit à petit notre meilleur·e ami·e, puisque personne ne connaît nos besoins mieux que nous-même. Afin d’atteindre pleinement le bien-être, les pratiques qui vous sont proposées favorisent l’équilibre entre les trois C : la conscience du corps, des mécanismes du cerveau et, enfin, la connexion au coeur.

L’auteure :

Monique Borcard-Sacco, psychologue et sophrologue, a travaillé dans la recherche scientifique pendant plusieurs années. Elle a ensuite ouvert son cabinet privé où elle donne des consultations sur la gestion du stress intégrant les bienfaits scientifiquement prouvés de la psychologie positive et de la pleine conscience.

Mon avis :

Le sous-titre du livre « pour apprendre à se relier à soi » résume parfaitement le propos.

Dédié à Pierre Gallaz, l’instructeur de méditation de pleine conscience de l’auteure, ce livre fait la part belle à l’importance de la pleine conscience.

Un ouvrage très complet qui m’a beaucoup intéressée : pour le décryptage de la psychologie positive présente depuis vingt ans et pour les méditations guidées en lien avec les thèmes abordés.

Les deux heures de méditation sont là pour améliorer notre capacité à la pleine conscience, à la compassion et développer ainsi notre bienveillance envers soi-même et les autres.

J’ai lu attentivement cet ouvrage et apprécié le cheminement proposé se connecter à soi-même en intégrant pleine conscience et compassion.

Le livre est émaillé de citations et bibliographie de Jon Kabat-Zinn, Carl Gustav Jung ou Daniel Goleman.

À lire, à tester et à conserver pour y revenir.

Publié aux éditions Guy Tredaniel

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.