Auteur/autrice : <span>des Pages et des îles</span>

Chronique de : Fragments de Marilyn Monroe 

Présentation :

Les textes intimes de Marilyn Monroe, écrits entre 1943 et 1962.

Tout un univers intérieur pour découvrir l’autre face de l’icône.

L’auteure :

Marilyn Monroe est née en 1926 et morte en 1962. Elle fut l’une des plus grandes stars du cinéma américain. 

Ma chronique :

Fragments regroupe des textes, pensées et poèmes ainsi que des photos de l’actrice avec un livre dans les mains.

Ce document apporte un nouvel éclairage sur la vie de la star, loin du glamour et des paillettes. Ici, j’ai découvert une femme écorchée, fragile qui se questionne beaucoup.

Dès les premières pages, sa sincérité et son envie de bien faire m’ont touchée. 

La présentation de ces textes est chronologique et agrémentée de photos de l’actrice entourée de livres et de grands écrivains comme Truman Capote ou Karen Blixen. En partageant son intimité, notre regard change, Marylin est cultivée, sensible et extrêmement intelligente, une vraie revanche. 

Partager sa vie suscite beaucoup d’émotions, mieux qu’une biographie, les propres mots de Marilyn expliquent ses choix et ses doutes. J’ai redécouvert cette grande actrice grâce à ce livre, une personnalité complexe et attachante.

Paru aux éditions Points.

Notation :

Chronique de :  L’oreiller de la belle Aurore de Pierre Chavot 

Résumé :

Anthelme Ducon-Loisillon… Comment voulez-vous avoir une vie normale avec un prénom et un nom pareils ! De fait, l’existence d’Anthelme, trente-cinq ans, n’a rien d’ordinaire. Ce violoncelliste virtuose, mondialement connu, est indéchiffrable. Le roi des secrets impénétrables, se protégeant de tout ce qui risquerait de menacer son petit univers méticuleusement épinglé et ordonné. Il suffit d’une lettre pour le propulser dans un tourbillon étourdissant.

L’auteur :

Pierre Chavot, vit tout près de Bordeaux. Auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, il explore les origines et la symbolique de nos racines et de nos cultures, au travers des religions, des mythologies, des traditions ou encore de l’Histoire. Il publie ici son premier roman.

Ma chronique :

Une histoire pleine de rebondissements avec un héros qui découvre ses ressources intérieures et décide de vivre pleinement sa vie, un premier roman lumineux.

Après une enfance chahutée par des drames et un amour contrarié, la musique et la gastronomie l’aident à affronter sa destinée.

Sa philosophie de vie : vivre intensément en écoutant sa petite voix intérieure, assumer ses passions, accueillir la vie tout simplement.

Ce héros est touchant, sensible et nous ressemble. Cela m’a émue et donné envie de le suivre sur la voix de sa résurrection. 

Les passions qui le guident, toute son histoire, ses atermoiements et ses peurs font écho en nous. 

Suivez Anthelme, vous ne le regretterez pas.

Publié aux éditions Guy Trédaniel.

Les beaux livres à glisser sous le sapin 🌲  

Quelques titres à offrir dans mes lectures récentes : un essai magnifique sur les couleurs, une grande saga anglaise en 5 tomes rassemblés dans un coffret et de la «fantasy » avec les romans de G. R.R. Martin.

 

— L’Étonnant pouvoir des couleurs de Jean-Gabriel Causse éditions Flammarion : https://www.despagesetdesiles.fr/chronique-de-letonnant-pouvoir-des-couleurs-de-jean-gabriel-causse/

 

— La saga des Cazalet d’Elizabeth Jane Howard : https://www.despagesetdesiles.fr/chronique-de-la-fin-dune-ere-delizabeth-jane-howard/

 

— Feu et sang de George R.R. Martin : https://www.despagesetdesiles.fr/chronique-de-feu-et-sang-de-george-r-r-martin/

 

— Le Trône de Fer de George R.R. Martin : https://www.despagesetdesiles.fr/chronique-de-le-trone-de-fer-integrale-1-illustree-de-george-rr-martin/

 

La saga des Cazalet

Elizabeth Jane Howard

L’Étonnant pouvoir des couleurs

Jean-Gabriel Causse

Le Trône de Fer

George R.R. Martin

Feu et sang

George R.R. Martin

Chronique de : L’histoire des Forsyte de John Galsworthy tome 3 

Résumé :

1930. Bientôt dix ans depuis que Wilfrid Desert s’est exilé au Moyen-Orient pour ne pas succomber à la passion insensée qu’il éprouvait pour Fleur Forsyte, l’épouse de son ami et éditeur Michael…

L’auteur :

Né en 1867, avocat de profession, John Galsworthy se livre à une satire des classes possédantes dans son chef-d’oeuvre, La Dynastie des Forsyte publié de 1906 à 1921. Jusqu’à sa mort en 1933, il consacre toutes ses forces à compléter cet édifice majestueux : ce sera L’Histoire des Forsyte, une ample fresque de la société britannique au lendemain de la guerre, que viendra couronner le prix Nobel de Littérature.

Ma chronique :

La suite et fin de la grande saga avec ce tome 3 de l’histoire des Forsyte.

Un tome découpé en deux parties, l’une consacrée à Dinny, l’héroïne de la deuxième partie du tome précédent et l’autre à Clara, sa jeune sœur.

La bienséance et le poids des conventions pèsent lourd sur la vie de Dinny et de sa sœur. Leurs destins illustrent bien la position de la femme dans les années vingt dont les aspirations sont souvent en conflit avec les désidératas de leurs familles, maris et diktats de la société. Même si elles travaillent parfois, leur activité reste mineure et encadrée par les règles de la société britannique conservatrice.

Au travers de cette grande saga, John Galsworthy nous livre un tableau sans concession d’une société en mutation mais toujours corsetée par les traditions prônées par la grande bourgeoisie illustrée ici par les Forsyte.

Je me suis attachée à ces grandes familles qui occupent des métiers variés comme homme de loi, éditeur ou homme d’église. Leurs femmes, bien que corsetée par les traditions, sont les vraies héroïnes de cette grande saga, Fleur puis Dinny et Clara. L’auteur leur donne toujours le beau rôle, un homme en avance sur son temps.

La société britannique de l’entre deux guerres est dépeinte avec subtilité et précision et le rythme vif donne une lecture fort agréable.

Cette grande fresque passionnante a valu le Prix Nobel de littérature à l’auteur.

Paru chez Archipoche aux éditions de l’Archipel.

Notation :