Catégorie : <span>Non classé</span>

Chronique de Oona et le sens de la vie de Margarita Montimore 

Résumé :

31 décembre 1982. À la veille de ses dix-neuf ans, Oona Lockhart s’évanouit et se réveille dans le corps d’une femme de 51 ans : elle-même ! Elle découvre que, désormais, elle ne vivra pas en traversant le temps de façon linéaire. À chaque anniversaire, elle sera transportée à un moment différent de sa vie. Une affection atypique qui lui fait sauter des années et parfois des décennies entières.

L’auteure :

Après un bachelor en écriture créative de l’Emerson College, Margarita Montimore a travaillé pendant plus d’une décennie dans l’édition et les médias sociaux avant de décider de se concentrer à plein temps sur son rêve d’écrivaine. Elle vit dans le New Jersey avec son mari et son chien.

Ma chronique :

Émouvant et optimiste, une belle leçon de vie.

L’idée est originale, cette héroïne dont le corps vieillit à un rythme différent de son esprit. Les aller-retours entre avenir et passé peuvent être difficiles à gérer et lui demanderont d’apprendre à lâcher prise et à profiter de la vie.

La lecture est très fluide et le suspense présent tout au long du roman. Comment cette jeune femme va-t-elle continuer de gérer sa vie avec les cartes qu’elle a en main qui lui ont dévoilé une partie de son avenir ?

Une belle réflexion sur le temps, l’importance de vivre pleinement sa vie. Le titre de ce roman le résume bien : quel sens a-t-on envie de donner à son existence ?

Un roman qui fait du bien : gai, optimiste et attachant.

Paru aux éditions de l’Archipel collection Instants Suspendus

Chronique de : Saint Jacques de Bénédicte Belpois

Résumé :

À la mort de sa mère, Paloma hérite d’une maison abandonnée et chargée de secrets, au pied des Cévennes. D’abord décidée à s’en débarrasser, elle choisit sur un coup de tête de s’y installer et de la restaurer.

L’auteure :

Bénédicte Belpois vit à Besançon où elle exerce la profession de sage-femme. Elle a passé son enfance en Algérie. C’est lors d’un long séjour en Espagne qu’elle a commencé à écrire “Suiza” (2019), son premier roman. Il a été récompensé par le prix Marcel Aymé et le prix des lecteurs de la Ville de Brive.

Ma chronique :

Un livre aussi beau qu’un film de Jean Becker « La tête en friche » ou «  Dialogue avec mon jardinier ».

On est accroché dès les premières lignes, embarqués dans une belle histoire humaine pleine d’émotions, décrite avec une grande sensibilité.

Si Paloma est au centre du récit, j’ai aimé le caractère de Pinpom, sa fille et Rose la voisine : deux figures vraies et très attachantes. Côté masculin, Jacques et Jo sont de belles personnes aussi avec un grand cœur.

Une histoire de transmission, de la difficulté d’être mère sans père et délaissée par sa mère. Comment se construire et vivre sereinement dans un tel contexte ?

La vie peut être pleine de belles surprises et nous apporter du baume au cœur par des biais inattendus.

J’ai lu ce livre presque d’une traite et je l’ai déjà conseillé autour de moi. J’ai aussi acheté son premier roman

« Suiza ».

Une belle découverte que je conseille vivement.

Paru aux éditions Folio.

Notation :

Rétrospective 2021 : mes coups de ❤️

BONNE ANNÉE 2022

J’ai fait de fabuleuses découvertes toute l’année et je remercie les éditeurs partenaires du blog.

Parmi les 104 livres de 2021, voici mon palmarès, le « top ten » listés chronologiquement.

 

 

Les romans :


Catégorie document/développement personnel :

Chronique de : Accompagnement psycho-émotionnel selon la tradition chinoise de Mireille Meunier

Présentation :

La tradition chinoise nous offre une merveilleuse cartographie de notre vie psychique et nous révèle les plans de construction de la globalité de notre être. Le Qi, ou « souffle primordial », est à l’origine aussi bien des processus physiologiques que des processus mentaux et émotionnels. L’organique et le psychique sont intimement liés et ne peuvent pas être dissociés.

L’auteure :

Née à Munich, Mireille Meunier étudie les soins naturels, option psychologie, en Allemagne. Après 4 années d’études, elle obtient le diplôme d’Etat de «Heilpraktiker» (Professionnel de santé en soins naturels). Elle exerce dans son cabinet et enseigne dans différentes écoles à Berlin. Installée en France depuis 1994, elle donne des consultations et propose des formations en France et à l’étranger.

Ma chronique :

Un beau livre, panorama détaillé des réponses que la tradition chinoise apporte à chacun pour « un accompagnement global sur les plans émotionnel et cognitif ».

J’ai retenu que notre bien-être est influencé par la manière dont on se voit et on se sent. « L’organique et le psychique sont intimement liés », la tradition chinoise affirme que les émotions agissent sur notre corps et ne sont ni positives ni négatives. Ces émotions peuvent nous aider à stabiliser notre état intérieur si nous les acceptons. Tout le chapitre sur les émotions est particulièrement intéressant et nous questionne sur nos comportements.

Après la théorie, l’auteure en deuxième partie propose « la pratique » en évoquant ce qu’elle nomme « le royaume intérieur » trop souvent délaissé au profit du monde extérieur. L’auteure indique notamment que la confiance en soi est la conséquence d’une clarté intérieure, développons notre connaissance de nous-mêmes.

Des exemples issus des pratiques de l’auteur aident à comprendre comment se questionner pour dénouer les noeuds psychiques et comprendre les recommandations de la tradition chinoise.

J’aurais aimé un glossaire en fin d’ouvrage pour aider à une lecture plus fluide.

Les différentes pages synthétiques appelées « l’essentiel » et la bibliographie en fin de livre sont de précieux outils.

Un ouvrage paru chez Guy Trédaniel.

Mes coups de ❤️ 2020

Voici mon « top ten » littéraire de 2020 : de l’aventure, de l’émotion, de la passion et beaucoup d’humanité. Des bijoux littéraires à découvrir absolument.