Chronique de : Le cerveau du bien-être de Dawson Church

Le cerveau du bien-être

Présentation :

La plasticité neuronale – la capacité du cerveau à remodeler ses connexions en fonction de l’environnement et des expériences vécues par l’individu – est maintenant largement connue. Mais ce qu’encore peu de gens savent, c’est la rapidité avec laquelle elle se produit, l’ampleur des modifications cérébrales provoquées et le contrôle que chacun d’entre nous peut exercer sur ce processus. Dans cet ouvrage, Dawson Church s’appuie sur son histoire personnelle, sur les dernières avancées en neurosciences et sur les preuves étonnantes de transformations rapides et radicales du cerveau qu’il a pu découvrir.

L’auteur :

Dawson Church est chercheur dans le domaine de la santé holistique et auteur de renommée internationale. Il a publié plusieurs best-sellers dont Le Génie dans vos gènes, qui a révolutionné la conception du lien entre émotions et génétique. 

Ma chronique :

Ce livre est riche, très fourni en explications sur la plasticité du cerveau et sur le rôle de la méditation pour aller vers un mieux-être.

L’auteur a mis au point ce qu’il nomme « l’éco-méditation », fruit de son expérimentation, une combinaison de cohérence cardiaque avec de la pleine conscience, de l’EFT et de l’hypnose. Comme il nous l’explique, ces stimuli physiques et mentaux permettent de méditer facilement et de se retrouver dans cet état de « cerveau du bien-être » rapidement et sans difficulté. Méditer n’est pas si simple, c’est un constat fréquent et partagé par de nombreux méditants et c’est aussi un frein pour les novices.

Pourtant la pratique de la méditation modifie notre cerveau dès les premières heures de pratique, c’est prouvé; cette transformation est d’autant plus importante que le méditant pratique beaucoup et depuis longtemps.

J’ai aimé les informations techniques et scientifiques mais aussi les conseils concrets du méditant : par exemple il est normal pour un débutant en méditation de ne pas pouvoir immobiliser son esprit plus de dix secondes sachant que les chevronnés tiennent soixante secondes. Cela rassure le méditant débutant que je suis !

J’ai compris aussi pourquoi les méditations guidées duraient au moins vingt-cinq minutes et comment mieux gérer les spirales au cours de la pratique (vagabondage de l’esprit).

Le chapitre sur le « cerveau résilient » est particulièrement intéressant avec le témoignage de ce vétéran qui explique comment contrer le stress post-traumatique.

L’auteur indique également que la méditation permet de réguler les émotions négatives et de contrôler son attention.

Ce livre basé sur les expérimentations de l’auteur, complété des études scientifiques et agrémenté de pratiques en fin de chaque chapitre est très complet et enrichissant.

Impossible de ne pas avoir envie de méditer après cette lecture.

À retrouver aux éditions Guy Trédaniel.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.