Joël Dicker : Le livre des Baltimore

Le livre des Baltimore
Le livre des Baltimore

Résumé :

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule.

L’auteur :

Passé par le cours Florent à Paris, Joël Dicker étudie le droit à Genève. Passionné d’écriture dès son plus jeune âge (il fonde la “Gazette des animaux” à 10 ans), il publie sa première nouvelle à 25 ans. Il reçoit le Prix des écrivains genevois en 2010 pour son premier roman, “Les Derniers jours de nos pères”, qui relate l’histoire vraie d’une branche des services secrets britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale. En 2012, il est récompensé par le Grand Prix de l’Académie française pour son deuxième roman, “La Vérité sur l’affaire Harry Québert”.

Mon avis :

Une grande saga dont les principaux ingrédients sont l’amitié et le pouvoir. Le suspense est présent de bout en bout. On peut qualifier ce livre de “page turner”.

La construction du roman est habile : des aller-retours entre plusieurs époques, depuis les jeunes années des héros, à aujourd’hui en passant par la période précédant ce que l’auteur appelle “le Drame”. Ces enchaînements aiguisent notre curiosité : quel drame et pourquoi ?

Les héros sont touchants : Hillel l’enfant surdoué, Woody son copain, le costaud, qui va le défendre et lui rendre son humanité et Marcus le cousin.

Marcus nous raconte comment Woody, enfant dans un foyer, sera adopté par la famille de Hillel. Une grande amitié va naître entre Woody et Hillel. Marcus qui les rejoint pour les vacances devient le troisième larron du trio des Goldman. Un quatrième jeune, Scott, diminué par une maladie va les rejoindre. Le tournant dans cette histoire, c’est le moment où Alexandra va rejoindre le quatuor et semer la pagaille.

L’amour va bouleverser l’amitié qui liait les garçons.
Difficile d’en raconter davantage sans déflorer l’intrigue.
Sachez que ceux qui sont riches et heureux au départ ne le seront pas forcement à la fin et que Marcus n’a pas le plus mauvais rôle.
L’histoire n’est pas très originale mais bien construite et nous donne envie d’aller vite au bout.

Un bon livre mais pas un livre exceptionnel.

A vous de tester.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.