Éric Genetet : Un bonheur sans pitié

Un bonheur sans pitié

Résumé 

« Je n’aurais jamais imaginé devenir cette fille-là. Personne ne peut comprendre pourquoi je ne le quitte pas, je l’ignore moi-même. »

Après quelques mois d’une passion enivrante et sans nuage, Marina sait qu’elle a enfin trouvé le bonheur avec Torsten. Mais un jour, le masque se fissure et il révèle son vrai visage. Emportée par ses sentiments, Marina pardonne inlassablement et s’habitue à l’inacceptable, jusqu’à se perdre et sombrer.

L’auteur 

Né en 1967, Éric Genetet vit entre Strasbourg et Paris. Il est l’auteur de Solo, Le Fiancé de la lune, Et n’attendre personne et Tomber (prix Folire et prix de la Ville de Belfort 2016).

Mon avis 

Une descente aux enfers inexorable : nos nerfs sont mis à rude épreuve !

Court et dense, une lecture qui ne peut vous laisser indifférent. 

J’ai vécu le calvaire de Marina en  restant accrochée à la lecture : en apnée jusqu’à la fin. J’ai lu vite ne pouvant me détacher de ce couple infernal.

Après la conquête de Marina,  Torsten fait tomber son masque de « gentil » et se révèle sous sa vraie personnalité de dominateur. Marina devient sa chose. Celle-ci, toujours amoureuse, tente de résister et s’accroche aux quelques moments de répit. Elle ne comprend pas son attitude et lui trouve des excuses.

L’auteur alterne les points de vue de Marina et de Torsten, elle désespérée et lui estimant qu’il l’aide beaucoup.

Un récit haletant qui dénonce l’emprise, la domination d’un homme et l’acceptation de la femme. 

Après lecture, j’ai pris un temps pour souffler et réfléchir à cette lecture.

Je vous recommande chaudement ce texte.

Paru aux Éditions Héloïse d’Ormesson.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.