Ingrid Astier : La vague

La vague

Résumé :

Sur la presqu’île de Tahiti, la fin de la route est le début de tous les possibles. Chacun vient y chercher l’aventure. Pour les plus téméraires, elle porte le nom de Teahupo’o, la plus belle vague du monde.

La plus dangereuse aussi. Hiro est le surfeur légendaire de La Vague. Après sept ans d’absence, sa sœur Moea retrouve leur vallée luxuriante. Et Birdy, un ancien champion de surf brisé par le récif. Arrive Taj, un Hawaïen sous ice, qui pense que tout lui appartient…

L’auteur :

Écrivain au tempérament insulaire, Ingrid Astier est née à Clermont-Ferrand en 1976.

Elle vit actuellement à Paris. Normalienne, agrégée de lettres, elle débute en écriture avec le Prix du Jeune Écrivain (1999). Son désir de fiction et son goût pour les péripéties sont liés à son enfance au sein de la nature, en Bourgogne, où se mêlent contemplation et action. Elle a choisi le roman noir pour sa faculté à se pencher sans réserve sur l’être humain. Tout autant architecte que dentellière dans son écriture, elle aime bâtir des mondes. La Vague est son cinquième roman.

Mon avis :

Au cœur de Tahiti, un roman noir dominé par la fameuse vague de Teahupo’o, accrochez-vous cela déménage !

Tahiti : paradis ou enfer ? Une des questions qui se pose après cette lecture. 

Le décor : nous voici sur l’île de Tahiti dans la presqu’île de Tahiti, appelée Tahiti Iti (Petite Tahiti) et plus précisément là où la route se termine à Teahupo’o qui signifie « le mur des têtes », souvenir d’une bataille ancestrale et l’édification d’un mur fait à partir des crânes des vaincus. Cet endroit est mondialement connu pour sa vague, l’une des plus puissantes au monde, les meilleurs surfeurs de la planète s’y retrouvent. 

Hiro, surfeur tahitien, l’affronte depuis son enfance. Installé dans une paisible vallée luxuriante toute proche, il se prépare à recevoir sa sœur Moea, de retour après plusieurs années. Il lui a construit un fare (maison) tout en bois pour qu’elle se sente bien. Proche de la nature, il mène une vie paisible avec ses copains Birdy et Lascar.

Aux antipodes, côté enfer, Taj, surfeur hawaïen débarque pour affronter la vague. 

Plus féroce et dangereux que cette vague, Taj, cherche à dominer le monde. Il est démoniaque et n’a peur de rien.

Amateur de de sensations fortes, il consomme de « l’ice » drogue dure qui rend fou. Attiré par l’argent, il fréquente des malfrats qui s’enrichissent en vendant cette drogue aux tahitiens. 

Hiro et Taj se croisent et se haïssent au premier regard. 

J’ai retrouvé l’ambiance polynésienne, lorsque l’auteure décrit les vallées luxuriantes, les cascades, l’odeur des tiare, le lagon, les murènes ou encore les problèmes de circulation de Papeete. Parsemé de mots polynésiens, l’immersion est totale : j’ai beaucoup aimé.

L’intrigue nous tient en haleine, la tension est forte et le rythme efficace.

Pourquoi pas une version cinématographique tirée de ce livre à la fois sombre et lumineux ?

Je vous le recommande.

Paru aux éditions Les Arènes.

Voici le site de l’auteure pour en savoir plus http://www.ingridastier.com

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.