Jim Harrison : La fille du fermier

Résumé :

Dans ce texte âpre, Big Jim nous emmène dans un Montana aussi beau qu’hostile et livre un portrait féminin subtil, non sans échos avec son majestueux Dalva : celui d’une jeune fille meurtrie, aussi blessée qu’en quête de vengeance…

Mon avis :

Un texte court qui se lit d’une traite.

Sarah a pour parents Franck un fermier qui travaille comme un forcené et une mère prénommée Peps élevée dans une famille évangéliste.

Sarah est solitaire, étudie à la maison et aide aux champs.

Ses parents n’ont aucune tendresse pour elle. Elle se lie d’amitié avec Tim un cow-boy âgé de soixante treize ans. Lassée de la vie dans ce Montana, sa mère part.

La vie se reconstruit entre Sarah, le père et le vieux cow-boy, compliqué pour une jeune fille de quinze ans.

Grandie trop vite dans un univers difficile, la jeune fille a du mal à trouver sa place entre un père peu présent et une mère absente.

Éprise de liberté et de grands espaces, elle tente de vivre à sa guise mais une mauvaise rencontre va bousculer sa vie.

Un récit lumineux, émouvant et prenant, comment ne pas éprouver de l’empathie pour cette courageuse jeune fille.

Je vous recommande ce beau portrait pour l’ambiance, la plume de Jim Harrison et les grands espaces américains.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.