Angélique et le Roy d’Anne Golon

Angélique et le Roy d'Anne Golon
Angélique et le Roy d’Anne Golon

Résumé :

Qui reconnaîtrait à la cour du Roi Soleil, en cette grande dame élégante de Versailles, la fille du pauvre baron de Sancé et la femme apeurée qui, après la mort de Joffrey de Peyrac, a dû lutter pour arracher ses fils à la misère ! Angélique ne craint plus rien. Et connaît toutes ses armes… Elle s’en servira pour l’âpre combat qui l’oppose au marquis Philippe du Plessis-Bellière, cet archange glacial qu’elle a voulu épouser en secondes noces pour parvenir à la Cour. Mais Louis XIV entre en scène et Philippe, en parfait courtisan, s’efface. Tous ses biens sont au Roi de France, même sa femme… Mais Mme de Montespan ne reculera devant rien pour conserver sa place de première maîtresse… Amours frelatées et cœurs féroces : Angélique découvre l’envers du décor. La série Angélique comprend treize tomes, parus en France de 1957 à 1985. Voici la réédition de la « version d’origine » du 3e tome (1959).

L’auteur :

Née à Toulon en 1921, Anne Golon écrit son premier livre à dix-huit ans. Romancière, scénariste, journaliste, elle publie plusieurs romans sous les pseudonymes d’Anne Servoz et de Joëlle Danterne. Elle fonde le futur France Magazine et part pour l’Afrique en 1947 où elle rencontre son mari, le géologue Vsevolod Goloubinoff. C’est à Versailles, ville royale où elle réside toujours, qu’elle rédige en 1953 le premier volume des aventures d’Angélique, fresque monumentale sur le XVIIe siècle, paru en 1957 sous le nom d’Anne et Serge Golon : le succès est immense, universel, et gagnera le cinéma.

Mon avis :

Le plaisir de lecture est toujours là dans ce troisième tome des aventures d’Angélique.

Brillant, érudit et agréable à lire : que demander de plus à un livre ?

Angélique découvre la Cour de Louis Quatorze, Versailles mais aussi Saint-Germain et Fontainebleau lorsque le roi décide de changer de château et emmène la cour avec lui. Les codes à la cour sont compliqués, les transgresser sont lourdement sanctionnés, Angélique va le découvrir. Des mentors vont l’aider à progresser dans ce monde où la noblesse se bat pour acquérir des privilèges et ainsi approcher le roi. Les grands de ce monde, comme le ministre Colbert, croisent notre Angélique et lui confient des missions. Une lecture rythmée, difficile à lâcher qui passionne. Le monde de la culture est aussi mis en scène puisqu’on y croise La Fontaine, Perrault, Lully, Madame de Sévigné.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est la plongée dans l’histoire du dix-septième siècle, on apprend beaucoup tout en se divertissant.

Oubliez les films pour vous plonger dans une histoire, certes romancée, surtout très documentée et bien écrite.

Allez-y et régalez-vous comme moi.

Merci aux éditions l’Archipel

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.