Cathy Bonidan : Le parfum de l’héllébore

Le parfum de l'héllébore
Le parfum de l’héllébore

Résumé : Anne a été envoyée à Paris pour travailler dans le centre psychiatrique que dirige son oncle. Au début des années soixante, les traitements en sont encore à leurs balbutiements. Anne observe le comportement étrange d’un jeune garçon de 11 ans, Gilles, que tout le monde surnomme “le débile”. Elle envoie ses impressions à sa meilleure amie au travers de lettres clandestines. Pourquoi leur correspondance est-elle interdite ? Et pourquoi Anne a-t-elle été forcée de s’éloigner des siens ?

 

L’auteur :

Cathy Bonidan habite à Vannes où elle est institutrice.

L’histoire de l’écriture ce livre est peu commune et pourrait à elle seule faire l’objet d’un roman : Cathy Bonidan écrit en secret des romans jusqu’à ce qu’elle découvre un site d’auteurs amateurs sur lequel elle décide de poster anonymement des texte. Le Parfum de l’hellébore séduit rapidement ses premiers lecteurs et est même désigné comme lauréat du meilleur roman de l’auteur indépendant ce qui lui vaut d’être remarqué par les éditions de La Martinière.

 

Mon avis :

À découvrir en cette rentrée littéraire.

Bravo pour ce premier roman qui se lit d’une traite à la fois passionnant et intelligent.

 

Je comprends que ce livre ait été distingué et nominé “meilleur roman”

L’histoire se décompose en deux parties, la première se déroule dans les années cinquante et la deuxième est contemporaine.

Nous suivons au départ Anne, jeune fille de dix-huit ans, qui se retrouve exilée à Paris, nous découvrirons plus tard pour quelles raisons. Son oncle l’accueille et lui propose d’aider dans le centre psychiatrique qu’il dirige. Tous les internés ont moins de vingt ans. Deux jeunes attirent son attention : le premier est un jeune garçon autiste et la deuxième est une jeune fille qui ne s’alimente plus.

Leurs troubles sont soignés par le corps médical mais en parallèle un jeune jardinier débarque au centre et bouleverse les protocoles établis.

Une amitié va naître entre Anne et Béatrice, la jeune fille. Les échanges épistolaires entre Anne et sa meilleure amie nous donnent progressivement des informations sur la vie du centre et des internés.

C’est touchant et je me suis attachée aux personnages : Anne, Béatrice, Gilles.

La deuxième partie, cinquante ans après, nous apportera toutes les réponses sur les destinées de nos héros. Une autre jeune femme va enquêter et reconstituer le puzzle.

La première partie est particulièrement réussie, pour l’ambiance et grâce à la construction en partie épistolaire. Ensuite nous restons accrochés au récit même si la trame est plus classique.

Je salue ce premier roman qui m’a fait passer un très bon moment.

Pour les curieux, ou ceux qui comme moi ne connaissent pas ce mot, l’hellébore est une plante vivace, aussi appelée fleur de Noël, une des rares plantes à fleurir en hiver.

 

Un livre que je recommande à tous, message passé auprès de mon libraire bien sûr.

 

Parution le 12/1/2017 aux Éditions de La Martinière.

       Merci à l’agence Anne et Arnaud.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

2 Commentaires

Répondre à Stephanie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.