Elena Ferrante : L’amie prodigieuse

L'amie prodigieuse
L’amie prodigieuse

Résumé : Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

L’auteur :

Probablement née à Naples, ville présente dans ses romans, Elena vivrait selon certains en Grèce. Selon d’autres, elle serait retournée s’installer à Turin. L’auteur dont quasiment rien n’est connu avec certitude, refuse d’être un personnage public et ne s’est pas présentée à la remise des prix, à savoir le Prix Oplonti et le Prix Procida Elsa Morante, que son premier roman ‘L’Amour harcelant,’ (1992) avait obtenu.

 

Mon avis :

Une grande histoire d’amitié avec la ville de Naples pour décor.

Cette belle saga met en scène plusieurs familles pauvres dans un quartier populaire et plus particulièrement deux fillettes très liées. On les découvre enfants qui jouent à la poupée dans la cour de leur immeuble et on les suit jusqu’à leur adolescence.

Ce que l’on comprend vite c’est que dans ces lieux défavorisés chacun doit se battre pour survivre même les enfants. Ils ne sont pas égaux dans la misère : les filles sont plus à leur place dans la cuisine. Étudier est un luxe, Elena et Lila en feront la difficile expérience. Lila est une fillette brillante qui a des facilités mais pourra-t-elle aller au lycée ? Pour les parents cela signifie à la fois payer les études et ne pas bénéficier d’une main d’œuvre gratuite, un choix cornélien.

J’ai aimé ce livre qui mélange l’intime des fillettes et le collectif avec la pression des familles. Les frères défendent leur hégémonie en cherchant à diriger la vie de nos deux héroïnes. Lila et Elena s’apprécient, se jalousent et s’admirent bref elle sont inséparables.

Grouillant de vie et empli de violence, la grande force de cette histoire est de nous plonger dans ces quartiers pauvres de Naples au cœur des disputes et trafics pour survivre.

Ce premier tome est passionnant, le deuxième tome vient de paraître : “Le nouveau nom”. Deux autres tomes suivront.

 

Je vous recommande vivement cette lecture.

Merci aux éditions Folio.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.