Jérôme Leroy : Jugan

Jugan
Jugan

Résumé : En vacances à Paros, le narrateur rêve à Noirbourg. Noirbourg où, douze ans plus tôt, il a entamé sa carrière d’enseignant au collège Barbey-d’Aurevilly, «en plein Cotentin, au carrefour de trois routes à quatre voies». C’est là que débarque un beau matin Joël Jugan, ancien leader du groupe d’extrême gauche Action Rouge. Il vient de purger une peine de dix-huit ans. En prison, il est «devenu un monstre, au physique comme au moral ». Son ancienne complice Clotilde Mauduit le recrute au sein d’une équipe d’aide aux devoirs pour les élèves de la Zone. Il y croise Assia, une étudiante en comptabilité. Très vite, Assia est envoûtée par l’homme au visage ravagé.

 

L’auteur

Jérôme Leroy est né en 1964 à Rouen. Il est l’auteur du Bloc (Prix Michel Lebrun 2012) et de L’Ange Gardien (Prix des lecteurs des Quais du Polar 2015) aux éditions Gallimard et, aux éditions de La Table Ronde, d’Un dernier verre en Atlantide (2010), des Jours d’après (2015), de Sauf dans les chansons (2015) et de Jugan (2015).

 

Mon avis

Un livre choc : un véritable coup de poing. Une lecture qui ne vous laissera pas indifférent.

Immédiatement happé par ce roman, le lecteur tourne les pages rapidement, l’histoire est prenante et la plume acérée et fluide. Je l’ai lu rapidement pour ces deux raisons.

Revenons au propos : nous assistons à la confrontation entre Jugan, cet ancien révolutionnaire revenu sur les lieux de son enfance après dix-huit ans de prison et ses anciens compagnons. Joël Jugan est un monstre au sens propre car il est défiguré et c’est aussi le mal personnifié, un manipulateur qui va s’acharner sur Assia une jeune fille qui tombera amoureuse de lui. Un drame arrive évoqué dès le début du livre.

L’ancien révolutionnaire Joël a conservé ses idées et son charme malgré son apparence physique.

Violent, sombre et poétique, un roman sur un amour impossible dans un contexte de lutte sociale féroce. Des jeunes bourgeois luttaient armes à la main pour défendre les ouvriers tout en étant complices du banditisme pour trouver des armes.

On est bousculés et parfois écœurés par les actes de Jugan et on referme le livre en y pensant dans les jours qui suivent.

Une lecture à ne pas rater.

 

Merci aux éditions Folio.

 

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.