L’invention de nos vies de Karine Tuil

inentionnosvies

Quatrième de couverture :
Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »…
Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c’était à refaire ?
À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c’est la déflagration…
«Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir» dit un proverbe qu’illustre ce roman d’une puissance et d’une habileté hors du commun, où la petite histoire d’un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

Biographie :
Karine Tuil est l’auteur de neuf romans parmi lesquels Tout sur mon frère (2003), Quand j’étais drôle {2005), Douce France (2007), La Domination (2008) et Six mois, six jours (2010), tous publiés chez Grasset.

Mon avis :
Un roman fort et dur sur les conséquences du mensonge. Un vrai suspense et une fine analyse des comportements de chacun des trois personnages principaux emportés dans un tourbillon incontrôlable.
L’intrigue est très bien ficelée et tient en haleine jusqu’au bout.
Trois personnages principaux : Samir, Samuel et Nina. Les deux garçons étudiants sont amoureux de Nina. Samir est ambitieux, rejeté par Nina, il va se réfugier dans ses études et veut réussir à tout prix. Pour oublier aussi son chagrin. Mais voilà, avec un prénom comme Samir, son CV n’accroche pas. Il se décide alors à enlever deux lettres, de devenir Sam et de ressembler à Samuel son ancien ami. Le jeune musulman devient juif aux yeux du monde, à partir de là, son destin bascule.
Sam est embauché dans un grand cabinet d’avocats et réussit très bien à New York.

Pourtant en France, sa mère, son demi-frère et ses deux anciens amis poursuivent une vie médiocre.
Comment Sam va-t-il gérer l’arrivée d’évènements qui vont bouleverser sa vie américaine ? Est-il complètement heureux puisqu’il ment à tous même à sa mère ?
Rassurez-vous, je ne vous raconterai pas le reste de l’histoire et je vous laisse la découvrir …

Pourquoi le lire : pour l’audace de l’histoire, pour la tension permanente et la vision de notre société.
Petits bémols : une écriture agréable mais parfois hachée, avec des “/” entre plusieurs mots pour donner un rythme, assez déroutant pour moi. Certaines situations sont assez caricaturales.

À lire pour les passionnés d’histoires fortes avec du rythme et du fond.

Dédicace : merci à la Médiathèque de Troyes pour ces choix toujours judicieux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.