Nous étions faits pour être heureux de Véronique Olmi

Véronique Olmi dépeint très bien les turpitudes des sentiments amoureux
Dans cette histoire, pourquoi un homme marié à une très jolie femme s intéresse à une autre femme plus âgée et moins jolie ?
Qu’est ce qui explique ces sentiments forts et passionnés, cette folle attirance pour l’accordeuse de piano ?
Petit à petit, notre héros se confie à Suzanne : son enfance, sa mère décédée quand il avait 10 ans et son père toujours en vie mais qu’il ne voit plus.
Suzanne quitte son mari pour Serge et tente de le comprendre. Son amour pour lui est immense, elle sera sa confidente jusqu’à à ce que Serge puisse se défaire du poids immense laissé par un événement dramatique de son enfance.
A-t il raison de tout raconter à Suzanne ? Ne met-il pas en péril son amour ?
Cette histoire ne raconte pas seulement un amour entre deux êtres que tout sépare, mais aussi la résurrection d’ un homme de 60 ans qui décide enfin d’affronter son père pour comprendre comment sa mère est morte.
C est un livre prenant qui dépeint la complexité d un destin gâche par une enfance malheureuse. Sera-t il sauve par son nouvel amour ?
À lire à la fois pour la belle prose de Véronique Olmi mais aussi pour l’histoire et les personnages attachants.

Je vous conseille aussi les autres romans de V. Olmi et notamment “Cet été là”

Notation :