Shelly King : Le cœur entre les pages.

Le cœur entre les pages
Le cœur entre les pages

Résumé :

Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d’occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L’Amant de Lady Chatterley. Dans l’édition ancienne qu’elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse… Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages.

L’auteur :

Née en Caroline du Sud, Shelly King a étudié à Stanford puis a déménagé dans la Silicon Valley au moment du boom Internet. Tombée amoureuse de la Valley et des geeks, elle travaille aujourd’hui pour une grosse compagnie à Santa Cruz.

Mon avis :

Un titre publié par une nouvelle maison d’édition Préludes qui a décidé d’éditer des nouveaux talents avec, en fin de livre, des recommandations de titres en lien avec l’histoire. Une très bonne idée pour prolonger la lecture.

Ce roman est à classer dans la catégorie “bib lit” : des livres dans lesquels le libraire est le héros. Pour nous autres passionnés de lecture, cela nous enchante.

L’originalité de celui-ci c’est le mélange entre “nouvelles technologies” – nous sommes dans la Silicon Valley – et la littérature. Notre héroïne Maggie, licenciée, passe ses journées à bouquiner dans la librairie de son quartier. Elle dévore des “romance” que le propriétaire de la librairie a relégué au fond du magasin, préférant la catégorie “science-fiction”. Après avoir découvert “l’amant de Lady Chatterley”, une ancienne édition, annotée d’échanges entre un homme et une femme, Maggie se passionne pour cette correspondance entre deux amoureux et diffuse sur le Web des extraits qui enflamment bien d’autres lecteurs.

A partir de là, bien des choses changent : la situation de la librairie et la vie de Maggie notamment.

Mais, chut, je ne vous raconterai pas tout !

Sachez que l’on est accroché par ce livre, enjoué, agréable et qui nous fait sourire aussi.

On les aime tous ces personnages. C’est peut-être le chat qui m’inspire le moins.

D’ailleurs, un commentaire sur la couverture : le chat n’a pas un si grand rôle, c’est plutôt un clin d’œil : la mascotte de la librairie est sauvage, hargneux mais aussi malicieux.

Si vous aimez : la littérature, les héros cabossés et avez envie de vous évader sans vous prendre la tête alors ce livre est pour vous.

A la fin du livre, vous découvrirez trois livres “passerelles” : “84, Charing Cross road”, “Le jeu de l’amour et du hasard” et bien sûr, celui dont on parle tout au long du livre, “L’amant de Lady Chatterley.

A lire donc, pour changer de la Rentrée littéraire …

 

Notation :