Chronique de : Vulnérable de Camille Sfez

Présentation :

Et si nos peurs, nos peines, nos hontes et nos contradictions étaient aussi sacrées que nos joies ? Si elles étaient une porte d’entrée vers une connexion à nos profondeurs, aux autres et au monde ? Dans le secret des cercles de parole comme dans son histoire personnelle, Camille Sfez a fait l’expérience de cet état émotionnel si inconfortable et dont notre société ne sait que faire : la vulnérabilité. Dans cet ouvrage, elle lui donne le visage d’une déesse, pour mieux nous inviter à pénétrer dans son temple.

L’auteure :

Camille Sfez est psychologue clinicienne et formatrice. Elle fait partie des pionnières des Tentes rouges en France et accompagne depuis dix ans les femmes, en individuel et en groupe, pour favoriser l’émergence d’une plus grande liberté d’être. Elle est l’auteure du best-seller La puissance du féminin et anime des conférences.

Ma chronique :

Et si notre vulnérabilité était une force ?

Camille parvient à déconstruire l’idée que la vulnérabilité est une faiblesse.

Avec une métaphore, Vulnus, la déesse de la vulnérabilité, l’auteure décrypte nos comportements et celui de la société sur ce sujet.

« La vulnérabilité n’est pas un but en soi, c’est son approvisionnement qui fait de notre puissance quelque chose de solide… », ces conseils : entrer en soi, se recueillir et être à l’écoute de ses ressentis. Abaissons nos masques, jetons les carcans et montrons-nous tels que nous sommes, nous en serons plus forts.

Les témoignages des expériences vécues par Camille et de ces recherches autour de son aïeule Madeleine renforcent ses propos et nous parle de mémoires enfouies et de leur puissance.

Un essai à retrouver aux éditions Leduc.

Notation :