Stéphanie Claverie : L’homme qui n’a pas inventé la poudre

L'homme qui n'a pas inventé la poudre
L’homme qui n’a pas inventé la poudre

Résumé : Depuis qu’il est enfant, Sébastien ne fait rien comme tout le monde. Tout commence le jour de la noyade de sa mère : à l’inverse des gens du village, il ne pleure pas mais ne mange plus de poisson. À l’école, il ne récite pas la table de multiplication, il la chante à tue-tête. Au square, il ne joue pas au foot, il culbute la jolie Lili dans l’herbe grasse… C’est une évidence, Sébastien tourne à l’envers. Il faut le placer dans une institution spécialisée. Effrayé de rester seul, son père, René, le récupère à la maison et fait son éducation. À sa majorité, devenu jardinier municipal sur l’île d’Oléron, il obéit à l’appel des fleurs et à tous ceux qui n’ont pas peur de lui, comme Lucas au centre de rééducation, Émilie, née paraplégique, Simone la vieille dame dont plus personne ne se soucie et surtout Barbara qui l’initie aux délicieux plaisirs de l’amour.

 

L’auteur : Stéphanie Claverie a été pendant quinze ans première assistante de réalisation ainsi que chroniqueuse d’émissions de télé telles que Du côté de chez Fred de Frédéric Mitterrand, Frou-Frou de Christine Bravo et Thierry Ardisson, avant de se tourner vers la direction de collection de séries télé et l’écriture de fictions. Elle travaille actuellement sur l’adaptation de son premier livre, Une famille en noir et blanc, paru chez Anne Carrière en 2013.

Mon avis :

Très touchant, un roman sensible qui nous émeut tout du long.
On tombe sous le charme de ce beau texte.

Sébastien, enfant handicapé est different : il suit son chemin et vit à sa manière. Lorsque sa maman disparaît, il est déboussolé et son père, abasourdi, le confie à une institution spécialisée qui s’occupera de lui. Mais cela ne leur convient pas, ni à l’un ni à l’autre. Sébastien va réintégrer sa maison et vivre avec son père. Plus tard, il trouve sa voie en devenant jardinier. Sa vie coule doucement et paisiblement.

Optimiste, gai et passionné d’horticulture, Sébastien est désarmant : sa naïveté permet à ses proches de relativiser les aléas du quotidien.
Il nous donne envie de sourire à nous aussi lecteur : une belle leçon de vie.
L’écriture est fluide, les pages se tournent vite.

Plein d’humour, tendre et émouvant avec une touche d’optimisme, voici un livre sensible à découvrir absolument. Sébastien illumine et transforme la vie de ceux qui le côtoient. Un livre sur le handicap qui nous fait réfléchir tout en nous divertissant.

Bravo pour cette performance !

Je ne résiste pas au plaisir de vous citer la phrase de Saint Exupéry présente à la fin du livre : “Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis”.

Merci aux éditions De la Différence.

 

Notation :