Mississipi d’Hillary Jordan

 mississipi_Un amour interdit, une terrible trahison, une agression d’une sauvagerie inouïe dans le Mississippi des années 1940. Dans la lignée d’un Faulkner, un roman d’une puissance étonnante qui nous plonge dans la brutalité et les contradictions du Vieux Sud. Lorsqu’elle découvre la ferme que son mari, Henry, vient d’acquérir, Laura McAllan comprend qu’elle n’y sera jamais heureuse. Pourtant, en épouse et mère dévouée, elle s’efforce d’élever leurs deux fillettes, sous l’oeil haineux de son beau-père, membre du Ku Klux Klan. Alors que les McAllan luttent pour tirer profit d’une terre peu fertile, deux soldats rentrent du front : Jamie, le jeune frère d’Henry, aussi séduisant et sensible que son aîné est taciturne et renfermé. Et soudain, Laura se sent renaître… Ronsel Jackson, le fils des métayers, un descendant d’esclaves qui, pendant quatre ans, s’est permis de croire qu’il était un homme. Mais le Sud va se charger de lui rappeler qu’il n’est qu’un nègre…

 

C est un premier roman qui se dévore.
Nous sommes plongés dans l’Amérique des années 40 avec des personnages puissants, rudes et émouvants
D’un côté les blancs propriétaires de la ferme et de l’autre les noirs métayers au service des blancs. Laura l’épouse du propriétaire est parachutée dans cet endroit isolé du Mississipi et alors sa vie bascule. À Memphis, Laura vivait en ville et dans une maison confortable alors que dans cette ferme, elle est isolée et surtout n’a aucune commodité à l’intérieur – pas d’eau courante et pas de toilettes – la vie est bien rude dans cet endroit isolé.
Les différents personnages s’expriment tour à tour et nous dépeignent leur vie : Florence la femme noire, sage-femme et bonne à tout faire de Laura, Henry le mari de Laura, Hap le métayer, Ronsel le fils aîné des métayers et enfin Jamie le jeune frère de Henry juste revenu de la guerre.
Ce roman choral raconte la dureté de la vie dans le Mississipi en 40, le racisme et aussi les ravages de la deuxième guerre mondiale.
Une fois entamé j’ai eu du mal à lâcher ce livre à la fois bouleversant et plein de suspense, je vous le recommande.

Hillary Jordan vient de publier son deuxième roman “Ecarlate”, un pamphlet contre les dérives sectaires d’une société américaine puritaine et intolérante.

Notation :