Tracy Chevalier : À l’orée du verger

À l'orée du verger
À l’orée du verger

Résumé : En 1838, dans l’Ohio, les fièvres ne font pas de cadeau. À chaque début d’hiver, James Goodenough creuse de petites tombes en prévision des mauvais jours. Et à chaque fin d’hiver, une nouvelle croix vient orner le bout de verger qui fait péniblement vivre cette famille de cultivateurs de pommes originaires du Connecticut. Mais la fièvre n’est pas le seul fléau qui menace les Goodenough : l’alcool a fait sombrer Sadie, la mère, qui parle à ses enfants disparus quand elle ne tape pas sur ceux qui restent ; les caprices du temps condamnent régulièrement les récoltes de James, et les rumeurs dont bruisse le village de Black Swamp pointent du doigt cette famille d’étrangers.

L’auteur : Tracy Chevalier est américaine et vit à Londres depuis 1984 avec son mari et son fils. Elle est l’auteur du Récital des anges, de La Dame à la Licorne, de La Vierge en bleu, et de La jeune fille à la perle, adapté au cinéma par Peter Webber en 2002, et interprété par Scarlett Johansson.

 

Mon avis :

Une formidable épopée romanesque, un coup de cœur.

Tous les ingrédients sont réunis pour satisfaire le lecteur : de grands décors, une histoire palpitante au milieu des pionniers américains et un lourd secret familial.

Un livre qui se lit presque d’une traite, trop vite aussi car on a envie que le plaisir de lecture dure plus longtemps. J’ai admiré la précision historique et la profondeur des personnages. Dans ce temps-là les pionniers américains vivaient très difficilement : la vie dans les marais montre leur combat quotidien.

Nos protagonistes cultivent les pommes pour faire du cidre et pour les consommer. James, le mari, fait tout pour protéger sa variété de pomme préférée, Sadie sa femme cherche plutôt le rendement et l’eau de vie. Pour survivre dans ces contrées difficiles, pour supporter les marais qui donnent de grosses fièvres, la boisson aide. Sadie boit de plus en plus et devient méchante. En même temps, elle essaie de protéger ses enfants des maladies.

Ce roman parle de migration : les hommes bougent et les arbres voyagent aussi. Les Anglais ont effectué des prélèvements de pommiers pour les greffer dans les nouvelles contrées et en même temps, dans l’autre sens, des séquoias sont emmenés de Californie vers l’Angleterre pour y être plantés aussi.

Ce livre nous fait voyager entre l’Ohio et la Californie aux côtés de cette famille dont certains membres traverseront les États Unis en quête d’une nouvelle vie.

Ces héros ordinaires ont existé, le cultivateur de pommiers et l’anglais qui rapporte des plans de séquoias dans son pays pour peupler des parcs anglais.

Tracy Chevalier leur donne vie dans ce magnifique récit, mélange de roman historique, saga familiale et formidable éloge de la nature.

Une belle lecture que je recommande fortement.

 

Merci aux éditions de la Table Ronde et à l’Agence Anne et Arnaud pour cette lecture et pour la rencontre avec Tracy Chevalier.

Voici la carte de l’aventure de ces pionniers.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

2 Commentaires

Répondre à Hélène Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.