Un avion sans elle de Michel Bussi

un avion sans elle
Un avion sans elle

 

Quatrième de couverture

23 décembre 1980. Un crash d’avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Émilie Vitral. Aujourd’hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête. Qui est-elle vraiment ?
Dix-huit ans que Crédule Grand-Duc, détective privé, se pose la même question. Alors qu’il s’apprête à abandonner, la vérité surgit devant ses yeux, qu’il referme aussitôt, assassiné.
Il ne reste plus qu’un vieux carnet de notes, des souvenirs, et Marc, son frère, pour découvrir la vérité…

Voilà un livre qu’on peut vraiment qualifier de page turner, un suspense implacable, un livre impossible à lâcher.

Cela démarre par une catastrophe aérienne et se poursuit par une enquête, un cadavre puis d’autres morts. 

Une seule rescapée à cette catastrophe : un bébé mais 2 bébés étaient dans l’avion donc qui est ce bébé ? Ce livre retrace la bataille des 2 familles qui se disputent pour découvrir la vérité à tout prix. Beaucoup d’émotions aussi quand Marc nous confie son amour pour Émilie sa sœur, non ce n’est pas possible pour lui, il ne l’aime pas comme une sœur et forcément Émilie n’est pas Émilie dans ce cas.

Les autres personnages sont étranges ou mystérieux et l’histoire se complexifie au fur et à mesure.

En résumé : c’est diabolique tant le suspense est intense.

L’histoire est originale et les personnages attachants et surtout l’enquête est passionnante. Ce thème de l’identité nous parle à tous.

Ce livre couronné par le prix des maisons de la presse en 2012 mérite le détour : à lire de toute urgence !

Merci Martine de m’avoir fait découvrir ce roman.

Biographie de l’auteur 

Michel Bussi, professeur à l’université de Rouen, a notamment publié aux Presses de la Cité « Nymphéas noirs », polar français le plus primé en 2011 (Prix Polar méditerranéen, Prix Polar, Michel Lebrun de la 25e Heure du Livre du Mans, Prix des lecteurs du Festival Polar de Cognac, Grand Prix Gustave Flaubert, Prix Goutte de Sang d’encre de Vienne).

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Commentaire

Répondre à 94sophie947708 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.