Un été avec Louise de Laura Moriarty

un-ete-avec-louise-laura-moriarty

Publié aux États Unis sous le titre ‘the Chaperone’ et en France par les éditions du Fleuve Noir.

Une belle fresque romanesque avec deux portraits forts illustrant les Etats-Unis dans les années 20. Ces deux héroïnes sont Louise Brooks, la star du cinéma muet et Cora une femme à la recherche de ses origines. 

L’histoire se déroule essentiellement à Wichita dans le Kansas, ville où Louise a passé son enfance. Nous suivons Louise en 1922 qui âgée de 15 ans part à New York avec Cora son chaperon. Toutes les deux vont faire de belles découvertes : Louise qui étouffait dans le Kansas découvre cette ville démesurée avec des buildings et surtout des théâtres pour occuper les soirées.

Cora quant à elle avait une raison bien precise pour se rendre à New York, elle recherche ses racines et mène une enquête pour comprendre d’où elle vient. Plusieurs secrets de famille se dévoileront au fur et à mesure de l’intrigue. 

Ce qui est passionnant dans ce livre c’est la découverte des années folles à New York et dans le Kansas : la vie quotidienne, la place des femmes, la place des ‘gens de couleur’ comme on disait et le destin assez tragique de Louise.

Le personnage principal reste Cora qui nous raconte l’histoire et qui d’ailleurs dans la dernière partie du livre, poursuit son récit jusque dans les années 80.

Une fresque passionnante qui se lit facilement et avec plaisir.

Je vous le conseille.

Extrait

« La première fois que Cora entendit le nom de Louise Brooks, elle attendait la fin d’une averse dans une Ford T garée devant la bibliothèque municipale de Wichita. Si Cora avait été seule et avait eu les mains libres, elle se serait peut-être élancée à travers la pelouse pour gagner l’escalier de pierre de la bibliothèque. Mais ce jour-là, avec son amie Viola Hammond, elles avaient passé la matinée à faire du porte-à-porte dans leur quartier afin de collecter des livres pour la nouvelle salle de lecture dédiée aux enfants, et le fruit conséquent de leurs efforts se trouvait à l’abri, et au sec, dans quatre caisses sur la banquette arrière. Cet orage ne durerait pas, et elles ne pouvaient pas prendre le risque de mouiller leur butin.

Et puis, songea Cora en contemplant distraitement la pluie, ce n’était pas comme si elle avait autre chose à faire. Ses garçons étaient déjà partis travailler pour l’été dans une ferme à la sortie de Winfield. À l’automne, ils iraient à la faculté. Cora cherchait encore ses marques dans la quiétude, et la liberté, de cette nouvelle période de sa vie. Désormais, lorsque Délia avait terminé sa journée, la maison restait propre longtemps après son départ, sans empreinte de boue sur les sols ni disques éparpillés autour du phonographe. Il n’y avait plus de chamailleries à arbitrer pour savoir qui prendrait l’automobile, ni de match de tennis à aller applaudir au club, ni de dissertation à relire et porter aux nues. Le garde-manger et le réfrigérateur restaient pleins sans qu’il y ait besoin de faire des courses quotidiennes. Et ce jour-là, puisque Alan était au travail, Cora n’avait aucune raison de se hâter de rentrer. »

Biographie de l’auteur

Laura Moriarty est native d’Honolulu sur l’archipel d’Hawaii. Diplômée en sciences sociales, elle a repris après quelques années des études en techniques d’écriture à l’université du Kansas. Lauréate du prix de l’académie Phillips Exeter pour son premier roman L’Egale des autres, publié en 2003, elle vit désormais avec sa fille à Lawrence, au Kansas, où elle se consacre à l’écriture. Un été avec Louise est son premier roman à paraître au Fleuve Noir.            

Interview de l’auteure

Lien avec le portail Internet du fonds historique de Wichita

 

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.