Fabrice Humbert : Comment vivre en héros

Résumé : Tristan Rivière a été élevé par son père, ouvrier et militant communiste, dans l’idée qu’il devait être un héros. Malheureusement, à l’âge de seize ans, à la première occasion qui lui est accordée de prouver son courage, il s’enfuit. Après dix années de remords et d'humiliation, Tristan se retrouve dans un train au moment où une jeune femme est agressée par une bande. Et la peur d’autrefois l'envahit. Va-t-il enfin se montrer à la hauteur? Suivant sa réaction, sa vie prendra des directions entièrement différentes…

L'auteur :

Fabrice Humbert est professeur et écrivain. Il vit à Paris. Il a publié six romans, dont L’Origine de la violence (2009, prix Orange, prix Renaudot poche), adapté au cinéma en 2016, La fortune de Sila (2010 prix RTL Lire) et Éden Utopie (2015).


Mon avis :

J'ai découvert avec plaisir cet auteur avec « Éden Utopie » et lorsque Babelio m'a proposé cette lecture, j'étais enthousiaste et je n'ai pas été déçue.

J'ai rapidement été happée par l'histoire de Tristan au difficile destin de héros. Sa vie débute dans un milieu simple avec un père communiste qui le pousse à devenir boxeur. Tu dois te battre et être le meilleur lui martèle son père. Tristan n'est pas passionné mais discipliné, il obtient un bon niveau et devient proche de Bouli son entraîneur. Celui-ci très bagarreur ne perd jamais une occasion de montrer sa force. Malheureusement, cela tourne mal un soir alors que Tristan est témoin. Comment réagir face à cette violence ? Tristan est-il un héros comme son père qui a été résistant dans sa jeunesse ?

Le jeune homme fera un choix, en trente-huit secondes, qui conditionnera le reste de sa vie : ses amours et sa carrière.

Destin et fatalité, choix et possibilité de retour arrière, tous ces thèmes sont abordés dans cet ouvrage.

Difficile à lâcher, je l'ai lu vite, curieuse de découvrir comment Tristan et sa famille vont se construire sur le mythe du héros.

On vibre avec ces héros rattrapés par leur quotidien et en refermant le livre, on souffle profondément. J'étais en apnée pendant la lecture.

Un texte fort à lire en cette rentrée littéraire.


Merci Babelio et les Éditions Gallimard.

 

Coco Brac de la Perrière : Tout est sérieux mais rien n’est grave

Tout est sérieux mais rien n'est grave
Tout est sérieux mais rien n’est grave

Présentation :

À la fois au four et au moulin, au bureau et à la maison (et… à la salle de sport, avec ses amis), nous finissons par perdre de vue l’essentiel : nous-mêmes. Fort heureusement, être déconnecté de soi et des autres, cause d’une grande partie de nos maux, n’est pas incurable. Grâce à une centaine de témoignages, Coco Brac de la Perrière a listé les 150 problèmes les plus fréquemment rencontrés – stress, pensées négatives, addictions, angoisses, difficultés relationnelles… – et expose au fil de ces pages toutes les solutions pour s’en débarrasser : exercices de respiration, méditation, astuces personnelles, anecdotes ou encore adresses indispensables, elle livre à son lecteur les clés de la reconquête de la sérénité. Pour que, par de petits gestes, de minuscules révolutions, une nouvelle dynamique voie le jour.

 

L’auteur :

Coco Brac de la Perrière est maitre de conférence à l’ESCP Europe sur le leadership & la pleine conscience. Elle a passé trois ans en mission en Birmanie, qui lui font découvrir la méditation. Elle devient Instructeur MBSR (Mindfulness based on Stress réduction) afin de concilier efficacité́ et sérénité́ au travail.

 

 

Mon avis :

Coco nous démontre qu’il est dangereux pour notre santé de se « prendre la tête ».

Lâcher prise, vivre l’instant présent et positiver : un bon tiercé gagnant.

Les différentes situations de stress sont analysées puis l’auteur propose une méditation guidée, des astuces et une adresse pour aller plus loin ( le nom d’un thérapeute ou une association).

Un guide à ouvrir selon son humeur pour glaner un conseil précis où à parcourir pour découvrir la palette d’outils thérapeutiques qui peuvent nous aider.

Bien fait, de la légèreté et des conseils avisés : une lecture agréable.

À offrir à ses copines !

 

Merci à NetGalley et aux Éditions Fayard.

 

Notation :

Milena Busquets : Ça aussi, ça passera

Ça aussi, ça passera
Ça aussi, ça passera

 

Résumé :

Après la mort de sa mère, Blanca quitte Barcelone pour s’installer dans la maison de vacances familiale de Cadaqués. Sous le soleil de la Méditerranée, elle cherche l’apaisement. Une troupe disparate et invraisemblable l’accompagne : ses deux ex-maris, ses fils, ses amies Sofía et Elisa, son amant Santi et, bien entendu, sa mère, intellectuelle libre et exigeante.

 

L’auteur :

Née à Barcelone en 1972, Milena Busquets a travaillé pendant de nombreuses années chez Éditorial Lumen fondé par sa famille au début des années 1960. Elle est aujourd’hui journaliste et traductrice de l’anglais et du français.

 

Mon avis :

Après la perte de sa mère, notre héroïne est à la recherche de l’amour maternel, parfois nostalgique, d’autres fois soulagée après la disparition.

Tout est compliqué, comme sa vie avec deux ex maris, les enfants, copines et amants. Une existence bien remplie.

Blanca essaie de vivre dans l’instant présent, de profiter tout en échangeant mentalement avec sa mère. Un lien qui ne s’est pas brisé et qui resurgit régulièrement.

Comment retrouver sa liberté et force de vivre ? En aimant la vie et ses proches.

Une écriture vive, simple, parfois trop collée à l’oral et crue, donne du rythme à l’histoire.

Les blessures de Blanca s’estompent, sa mère lui manque mais elle survit.

En résumé : un cri d’amour et un vibrant hommage à sa génitrice.

Un texte à découvrir.

 

Merci aux Éditions Folio.

 

 

 

 

Notation :

Rentrée littéraire : avant-première….

Voici, un peu en avance mes premières impressions de lectures de la prochaine rentrée littéraire :


J'ai lu six livres, de belles découvertes que je vous conseille.


Jeux de dame de Thierry Dancourt collection Vermillon, parution le 17/8/2017

Ambiance « modianesque », mystère et belle écriture


L'embaumeur de Isabelle Duquesnoy, parution le 17/8/2017

Un roman historique captivant


Un bruit de balançoire de Christian Bobin, parution le 30/8/2017

Comme un long poème en hommage à un ermite japonais, magnifique


Pourquoi les oiseaux meurent de Victor Pouchet parution le 7 Septembre 2017

Inattendu et décalé, une quête le long de la Seine…


Les complicités involontaires de Nathalie Bauer parution le 24/8/17

Subtil et bien mené …


Comment vivre en héros de Fabrice Humbert parution le 17/8/17

Un texte fort et prenant sur la vie d'un héros ordinaire.


Dans quelques jours, des avis plus détaillés.

En attendant je replonge dans mes autres romans de la rentrée littéraire.

 

Michaël Uras : Aux petits mots les grands remèdes

Aux petits mots les grands remèdes
Aux petits mots les grands remèdes

Résumé : Alex, notre héros passionné par les livres, a choisi d’exercer le métier peu commun de bibliothérapeute. Sa mission : soigner les maux de ses patients en leur prescrivant des lectures. Yann, l’adolescent fragile qui s’est fermé au monde ; le cynique Robert, étouffé par son travail et qui ne sait plus comment parler à sa femme ; Anthony, la star de football refusant de s’avouer certaines de ses passions… Tous consultent Alex.

 

L’auteur :

Michaël Uras est né en 1977. D’origine sarde, par son père, il a grandi en Saône-et-Loire et est aujourd’hui professeur de lettres modernes dans le haut-Doubs. Il a publié deux romans : Chercher Proust (finaliste du Prix de l’inaperçu 2013) et Nos souvenirs flottent dans une mare poisseuse. Aux petits mots les grands remèdes est son troisième roman

 

Mon avis :

Un bon moment de lecture que je vous conseille chaleureusement.

Évidemment, le sujet m’a interpellée immédiatement : pour une amoureuse des livres, l’histoire d’un bibliotherapeute ne pouvait que m’emballer.

Que fait un bibliothérapeute ? Il propose des lectures pour divertir, soigner et des livres comme médicament. Une ordonnance remplie de titres adaptés au besoin du patient. Magique ? Non, plutôt un échange entre un passionné de littérature et un patient qui cherche une solution douce et surtout différente. Parfois, ils ont tout essayé avant de le consulter.

Au départ, le patient est dubitatif et s’exclame souvent : « essayons » lors du premier rendez-vous. Alex les rassure en discutant pour les cerner puis rédige une fiche avec les constats et des ouvrages conseillés.

Alex précise que la lecture peut « rétablir un équilibre, apaiser, aider ceux qui souffrent ».

Nous suivons le parcours d’un l’adolescent, d’un footballeur et d’un stressé, pour chacun, Alex proposera du sur mesure.

Ces lectures vont provoquer des électrochocs et révéler la vraie nature de chacun.

Un beau parcours, une route parsemée de chouettes découvertes, le bibliotherapeute aurait peut-être besoin d’un accompagnement car il souffre également …

Un livre revigorant, rempli de sourires, de multiples références littéraires (j’adore) et d’humanité. Une belle histoire qui donne envie de partager ses lectures pour faire plaisir aux autres.

J’espère que je vous ai donné envie de découvrir ce livre à ne pas rater.

Parfait aussi pour les vacances.

Notation :