Mo Malo : Qaanaaq

Résumé :

Adopté à l’âge de trois ans, Qaanaaq Adriensen n’a jamais remis les pieds sur sa terre natale, le Groenland. C’est à contrecoeur que ce redoutable enquêteur de Copenhague accepte d’aller aider la police locale, démunie devant ce qui s’annonce comme la plus grande affaire criminelle du pays : quatre ouvriers de plateformes pétrolières ont été retrouvés, le corps déchiqueté. Les blessures semblent caractéristiques d’une attaque d’ours polaire. Mais depuis quand les ours crochètent-ils les portes ?

L’auteur :

Mo Malø est l’auteur de nombreux ouvrages, sous d’autres identités. Il vit en France. Qaanaaq est son premier roman policier.

Mon avis :

Un thriller redoutablement efficace et passionnant.

Oui, je suis dithyrambique car ce livre cumule les plaisirs de lecture : une enquête policière savamment orchestrée et la découverte d’une contrée peu racontée et de la culture inuite.

Dès les premières pages, nous sommes transportés au Groenland aux côtés de Qaanaaq, un inspecteur venu de Copenhague pour aider à résoudre une enquête bien difficile. L’auteur a l’art de nous embarquer dans ce pays aux prises avec la montée des indépendantistes et l’appétit croissant des compagnies pétrolières. Le Groenland possède un cinquième des réserves de pétrole brut, beaucoup d’argent est en jeu.

L’enquête complexe et riche en rebondissements emmène le lecteur au cœur d’une barge pétrolière, chez les inuits rebelles et dans une contrée au nord-ouest du Groenland qui se nomme Qaanaaq, comme notre héros.

Ce qui est passionnant, en parallèle de l’enquête, c’est l’immersion aux côtés de ce peuple inuit, des chamanes qui les guident et les protègent des esprits malfaisants comme celui de Nanuq l’ours polaire.

Hyper réaliste et glaçant, bon effectivement le jeu de mot est facile, mais promis ce polar est excellent. Plongez-vous dans ce roman qui est aussi un grand récit d’aventures.

Merci à l’Agence Anne et Arnaud pour cette belle découverte.

Publié aux Éditions de la Martinière.

Anne-Laure Mahé : On ramène le calme à la maison

On ramène le calme à la maison
On ramène le calme à la maison

Présentation :

Dans cet ouvrage, la sophrologue Anne-Laure Mahé donne aux parents les clés pour anticiper les crises et les angoisses. Elle offre une foule d’outils à appliquer au quotidien, afin de désamorcer le stress de chacun et ramener le calme à la maison.

Ce livre propose :

Des outils pour comprendre les émotions des uns et des autres

Des réponses aux questions de parents

Des exercices de sophrologie pour petits et grands afin de libérer les tensions

L’auteur : Anne Laure Mahé est sophrologue certifiée, formée aux trois cycles de sophrologie caycedienne à l’Académie de sophrologie de Paris. Depuis 2009, elle reçoit les adultes, les adolescents et les enfants, seuls ou en famille, et anime également des groupes. Elle est auteure d’un roman pratique de sophrologie Les aventures de Lucie Goodfellow(Marabout). L’écriture et l’accompagnement thérapeutique sont reliés par l’empathie et l’intérêt portés à l’autre. Outre son métier et sa propre pratique de la sophrologie, le yoga et la méditation sont intrinsèques à sa philosophie de vie positive.

Mon avis :

Le livre est beau avec sa couverture colorée et gai et le contenu donne envie de tourner les pages. Si on imagine que ce livre est destiné aux parents, la clarté de la présentation et les nombreuses illustrations laissent penser que les parents vont le parcourir avec leurs enfants.

La promesse : ramener le calme à la maison en utilisant les exercices présentés qui concernent parents et enfants. Retrouver la paix, c’est possible, cela s’apprend et se cultive.

En six chapitres qui couvrent les principales thématiques : prendre conscience de son corps, l’importance de la respiration, la gestion des émotions, anticiper les crises, cultiver la confiance et l’estime de soi.

J’ai aimé la présentation très claire de chaque sujet, la mise en page avec de la théorie bien expliquée et illustrée, les propositions de pratiques pour parents et/ou enfants et une fiche « outils » qui reprend les idées principales en indiquant des « trucs et astuces » et conseils pour les réaliser. Des témoignages de parents et enfants viennent en appui de toutes ces propositions.

Basé principalement sur la sophrologie, on retrouve aussi des exercices de yoga et des méditations. Comme l’explique l’auteure dans l’introduction, indiquant qu’elle est sophrologue et praticienne de yoga et méditation.

Un ouvrage riche en propositions et outils qui fonctionnent. Parents et enfants peuvent retrouver la paix et être apaisés grâce à ces outils à utiliser sans modération.

A n’en pas douter après avoir testé ces exercices vous ne reconnaîtrez plus vos enfants et vous vous découvrirez.

A découvrir aux éditions Eyrolles

Notation :

Daphné Du Maurier : Le monde infernal de Branwell Brontë

Résumé :

Branwell est l’enfant maudit de la famille Brontë. L’unique frère de Charlotte, Emily et Anne était pourtant promis à un brillant avenir. C’est lui qui construisit le monde imaginaire de la fratrie, inventa les jeux qui nourriraient l’imagination de ses sœurs, lui qui les inviterait à la création, à l’écriture. Mais l’enfant prodige devint peu à peu un poète déchu s’aidant d’alcool et d’opium pour surmonter la folie, tandis que ses trois sœurs accédaient à la renommée. En 1960, lorsque de nombreux manuscrits de Branwell sont découverts au presbytère de Haworth, Daphné Du Maurier s’étonne qu’aucun biographe ne se soit penché sur ce sombre personnage. Jane Eyre, Les Hauts de Hurlevent, Agnes Crey… Ces chefs-d’œuvre auraient-ils vu le jour si leurs auteures, durant l’enfance, n’avaient pas connu le monde fantastique façonné par Branwell ?

L’auteur :

Daphné Du Maurier a publié « Rebecca » en 1938 qui fut qualifié de « Jane Eyre du vingtième siècle » et adapté au cinéma par Alfred Hitchcock.

Mon avis :

L’univers des Brontë raconté par Daphné Du Maurier, j’avoue que l’association de ces deux univers m’a séduite avant même d’ouvrir le livre.

Les éditions de la Table Ronde rééditent, dans la collection Petit Quai Voltaire, une ouvre parue en 1960. Le livre est superbe avec sa belle couverture et son papier velin très soigné.

Pour le contenu, j’ai découvert la vie du frère des trois célèbres sœurs Brontë, dans ce livre très complet et rempli d’extraits des écrits de Branwell.

Doté d’une imagination débordante, il invente un « monde infernal », l’histoire d’un royaume, quelque part entre le Ghana et le Nigeria, une grande épopée militaire et politique. Ce mélange de récit et de poèmes, composés avec ses sœurs, ne seront pas acceptés par les éditeurs.

Branwell s’essaye à la peinture, sans plus de succès.

Daphné Du Maurier nous déroule sa vie remplie de difficultés et d’échecs. D’autant plus difficile à accepter que ses sœurs connaissent un destin plus heureux.

Branwell décline, souffrant d’épilepsie et de n’avoir pas réussi sa vie.

Un triste destin pour le seul garçon de cette famille d’écrivains surdoués.

Ce livre très documenté nous livre une nouvelle facette de la famille Brontë et un autre regard sur les héros masculins des grands romans de Charlotte et Emily probablement inspirés des histoires extraordinaires de Branwell.

Une pépite à découvrir.

Notation :

Claire Mizzi : Votre meilleur ami, c’est vous

Votre meilleur ami, c’est vous
Votre meilleur ami, c’est vous

Présentation :

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il existe un grand nombre de gens qui ne s’aiment pas : par peur d’échouer, de décevoir leur entourage, de ne pas être aimés, ils se trouvent toujours « moins bien » que les autres et pensent qu’ils ne sont pas à la hauteur…

Ce livre a pour but d’accompagner concrètement les lecteurs dans ce processus d’apaisement, en proposant trois clés pour se transformer intérieurement …

Les auteurs :

Claire Mizzi est psychologue et psychothérapeute, formée en thérapie cognitive et comportementale, à l’EMDR, à la thérapie ACT, à la thérapie des schémas.

Céline Tran est médecin psychiatre et psychothérapeute, formée en thérapie cognitive et comportementale, ACT et thérapie des schémas.

Mon avis :

La couverture de ce livre est un bijou et le contenu également.

Nous oublions trop souvent que nous sommes notre meilleur allié et nous nous malmenons. Les deux auteures partagent leur expérience de psychothérapeute et nous enseignent des techniques pour nous écouter et retrouver la confiance et la paix.

L’approche proposée est progressive et passe par différents paliers : se comprendre (nos émotions, nos peurs) et être bienveillant avec soi-même. L’étape suivante consiste à nous libérer de nos schémas (le prisme à travers lequel nous interprétons les événements de notre vie). Dans les étapes suivantes, il est question d’accepter nos zones d’ombre (les connaître et noter ce qu’elles suscitent en nous) puis nous pourrons trouver notre « boussole intérieure » comme la nomme les auteures.

C’est à ce moment-là qu’elles nous expliquent ce qu’est l’approche de l’ACT «  Acceptance and Commitment Therapy », une thérapie qui mêle l’acceptation et l’engagement. Je ne connaissais pas cette méthode qui propose de prendre conscience de « l’ici et maintenant », avec la méditation, à observer nos pensées sans nécessairement y croire et accepter nos émotions pour nous engager dans ce qui est important pour nous (nos valeurs).

Ce cheminement basé sur des principes de psychologie positive, sur l’ACT et combinant la méditation de pleine conscience vont nous permettre de nous comprendre et nous transformer.

Écoutons-nous et faisons-nous confiance. Cela donne envie d’essayer !

De nombreuses méditations sont proposées avec des intentions pour nous aider à trouver notre « boussole intérieure » et comme le disent les auteures pour garder le cap.

Un livre riche d’enseignements à découvrir aux Éditions L’Iconoclaste.

Notation :

Paulette Jiles : Des nouvelles du monde

Des nouvelles du monde
Des nouvelles du monde

Résumé :

Hiver 1870, le capitaine Jefferson Kyle Kidd parcourt le nord du Texas et lit à voix haute des articles de journaux devant un public avide des nouvelles du monde : les Irlandais migrent à New York ; une ligne de chemin de fer traverse désormais le Nebraska ; le Popocatepetl, près de Mexico, est entré en éruption. Un soir, après une de ses lectures à Wichita Falls, on propose au Capitaine de ramener dans sa famille, près de San Antonio, la jeune Johanna Leonberger. Quatre ans plus tôt, la fillette a assisté au massacre de ses parents et de sa sœur par les Kiowas qui l’ont épargnée, elle, et élevée comme une des leurs. Le vieil homme, veuf, qui vivait jadis de son métier d’imprimeur, profite de sa liberté pour sillonner les routes, mais l’argent se fait rare. Il accepte cette mission, en échange d’une pièce d’or, sachant qu’il devra se méfier des voleurs, des Comanches et des Kiowas autant que de l’armée fédérale.

L’auteur :

Paulette Jiles est née dans le Missouri en 1943. Poète, auteur de mémoires et romancière, elle a notamment publié aux États-Unis The Colour of Lightning et Lighthouse Island. Elle vit dans un ranch près de San Antonio, au Texas.

Mon avis :

Un formidable roman avec lequel j’ai passé un très beau moment, un gros coup de cœur, à lire absolument. A la fois original et surprenant, ce titre m’a passionnée et j’espère vous convaincre de le découvrir aussi.

J’ai aimé : les décors de ce Texas au dix-neuvième siècle et l’histoire autour de ces deux personnages principaux, si éloignés l’un de l’autre au départ, qui s’apprivoisent.

Le vieil homme, qu’on appelle le capitaine, gagne sa vie en lisant, en public, les nouvelles du monde. Il croise la route d’une gamine, enlevée par des indiens, qu’il doit ramener à sa famille. De Wichita à San Antonio via Dallas, la route est longue en chariot. La petite a oublié le monde des blancs et réagit comme une Kiowa, la tribu qui l’a élevée pendant quatre ans. Les chemins parfois mal fréquentés et les réactions de la fillette compliquent énormément la vie au capitaine. Pourtant, ils poursuivent leur chemin et des liens se tissent entre eux.

Ce western littéraire est aussi une fabuleuse aventure humaine.

Bouleversant et touchant, la rencontre de ces deux êtres bouleversera leur vie. Notre plaisir de lecture est renforcé par la belle plume et la poésie qui émaille tout le texte.

Pour achever de vous convaincre, voici un test :

⁃ aimez-vous les grands espaces ?

⁃ Avez-vous envie d’un bon western ?

⁃ Êtes-vous plutôt du côté des indiens que des cowboys ?

Si vous répondez « oui » aux trois questions, précipitez-vous, ce roman est pour vous.

Paru aux Éditions de la Table Ronde dans la collection Quai Voltaire.

Ci-dessous la photo du périple de nos deux héros.

Notation :