Des pages et des îles

Chronique de : Résiliencez-vous de Caroline Le Flour 

Présentation :

Sous les traits de la psy de Ben, Caroline Le Flour enseigne ici l’art de la résilience. Riche de sa double expérience de thérapeute et de “résiliente multirécidiviste”, elle dévoile les leviers à actionner et les capacités à développer pour affronter les difficultés de la vie.

L’auteure et l’illustratrice :

Caroline Le Flour se définit elle-même comme une résiliente multirécidiviste : burn-out à 28 ans, cancer à 32, FIV à 35, infertilité déclarée à 36… Malgré ces souffrances, elle a su faire de ces épreuves de belles opportunités personnelles et professionnelles. Aujourd’hui psychopraticienne et conférencière, elle a notamment sublimé ses combats par les arts avec son one woman show La Chauve Sourit et son livre Le Complexe du trampoline.

Gaëlle Le Louët est psychothérapeute et illustratrice.

Ma chronique :

Quelle bonne idée, un roman graphique, pour nous éclairer sur ce sujet de résilience souvent évoqué et rarement explicité.

Le duo auteure et illustratrice, psychothérapeutes, a très bien fonctionné, le format mixte bande dessinée et texte donne envie de mieux comprendre ce concept de résilience. En fin de livre, l’objectif est atteint : en suivant le cas pratique de Ben, la partie en bande dessinée, c’est tout-à-fait clair.

J’ai apprécié aussi les explications et conseils de l’auteure, résiliente, pour appréhender cette posture de résilience en dix étapes avec les fiches pratiques, des conseils et témoignages. Les contenus sont inspirants et concrets.

Les leviers de la résilience permettent de renforcer nos capacités, pourquoi ne pas les tester sans tarder ? 

En synthèse, bravo pour la forme et le contenu, la vulgarisation de la notion de résilience est réussie.

Publié aux éditions Guy Trédaniel collection Le Courrier du Livre 

Chronique de : L’histoire des Forsyte de John Galsworthy tome 1 

Résumé :

Londres, au début des Années folles. Mariée à contrecœur à Michael Mont, un jeune éditeur en vue, Fleur Forsyte est bien décidée à jouir capricieusement des plaisirs de la vie mondaine. Mais sur leur union sans amour plane le fantôme d’un flirt avec l’un des auteurs de son mari, Wilfrid Desert…

L’auteur :

Né en 1867, avocat de profession, John Galsworthy se livre à une satire des classes possédantes dans son chef-d’oeuvre, La Dynastie des Forsyte publié de 1906 à 1921. Jusqu’à sa mort en 1933, il consacre toutes ses forces à compléter cet édifice majestueux : ce sera L’Histoire des Forsyte, une ample fresque de la société britannique au lendemain de la guerre, que viendra couronner le prix Nobel de Littérature.

Ma chronique :

Se replonger dans l’histoire des Forsyte après avoir adoré la Dynastie des Forsyte, quel délice !

Soames a vieilli, Fleur, sa fille, et son mari sont les héros de cette nouvelle trilogie. Soames a maintenant dépassé la soixantaine et passe son temps à couver et gâter sa fille devenue une jeune femme, aux bouderies et exigences égoïstes.

Michael, son mari, cherche à protéger les pauvres et s’engage en politique pour interdire le travail des enfants en Angleterre. Dans les années vingt, les enfants sont une main d’œuvre bon marché, lui rétorque-t-on. Au caractère opposé, ces deux-là s’aiment, Michael veut le croire.

Fleur qui ne vit que pour le « mondain » tient salon chez elle et chouchoute romanciers et peintres. Pourrie et gâtée par son père qui dit lui-même qu’elle est née avec une cuillère d’argent.

L’auteur nous dépeint une société bourgeoise qui ne pense qu’à conserver son argent et le dépenser pour se faire plaisir : les actions de Soames pour maintenir son patrimoine et les caprices de Fleur en sont l’exemple parfait.

Une société encore marquée par la première guerre mondiale, les tensions avec l’Irlande, une politique intérieure compliquée, tout est là.

Ce roman nous propose une cartographie de la société britannique des années vingt où se croisent désargentés et riches. Le tragique s’invite aussi dans cette histoire.

Émouvant, instructif et poignant une saga à découvrir ou redécouvrir.

Paru aux éditions L’Archipel collection Archipoche 

Notation :

Chronique de : Soigner avec la méditation et la relaxation de Joëlle Maurel  

Présentation :

Les bienfaits de la relaxation et de la méditation sont reconnus par de nombreux chercheurs scientifiques. Associées à des visualisations et des pensées positives, ces pratiques permettent de se détendre, d’être actif dans les processus de guérison et de cheminer vers soi-même.

L’auteure :

Joëlle Maurel est docteure en sciences de l’éducation, psychothérapeute-analyste jungienne, spécialiste des états modifiés de la conscience, diplômée de l’Institut de psychologie transpersonnelle à Paris. Plusieurs ouvrages dont « Pleinement vivant » et « Guérir : un chemin d’amour et de conscience », parus chez le même éditeur.

Ma chronique :

Un ouvrage tout aussi intéressant que celui publié en 2014 « Relaxations et méditations guidées ». Celui-ci est complémentaire car il propose de nouveaux textes, avec des intentions et des durées différentes.

Soixante-huit nouveaux contenus pour des relaxations avec des objectifs comme la détente, la libération émotionnelle ou l’amélioration du sommeil.

En début de livre, l’auteure explique les bienfaits de la pratique méditative, l’importance de la respiration et indique qu’elle a intégré ces techniques à son métier de psychothérapeute et en a constaté les bénéfices.

Des conseils pratiques viennent compléter cette introduction avec des consignes pour vivre pleinement ces moments de détente pour celui qui les vit et pour l’animateur.

C’est un ouvrage précieux pour tous et une bible pour les sophrologues ou toute autre profession dans la relation d’aide. Tous ces textes sont disponibles sur la chaîne YouTube de l’auteure, j’ai testé et je vous conseille d’essayer pour gagner en sérénité.

Publié aux éditions Guy Trédaniel.

Notation :

Chronique de : Requiem de François-Henri Soulié  

Résumé :

Occitanie. 1210. Au bord d’une rivière, on découvre le corps d’une femme sauvagement assassinée. La victime : une des prostituées qui suivent l’armée en campagne. Bientôt, un autre cadavre émasculé est découvert : c’est un Croisé. Le Diable est-il l’instigateur de ces crimes ? Tandis que les barons du Nord déchaînent leur foudre sur les villes du Sud, se peut-il que la folie de leur chef, Simon de Montfort, ait gagné le cœur de ses troupes ?

L’auteur :

François-Henri Soulié est un homme de théâtre aux multiples casquettes : écrivain, comédien, marionnettiste, scénographe, metteur en scène et scénariste. Il a reçu le Prix du premier roman du festival de Beaune en 2016 pour Il n’y a pas de passé simple, paru aux Éditions du Masque. Ce livre a inauguré la série des « Aventures de Skander Corsaro ». Angélus, premier volume de la série « Occitania », est lauréat du Prix France Bleu – Grands Détectives et du prix Historia.

Ma chronique :

Troisième et dernier tome de la trilogie « Occitania » après Angelus et Magnificat, un très bon livre historique. 

Un polar historique en plein moyen âge qui se déroule pendant la croisade des albigeois entre 1209 et 1229. Autant documenté que les deux précédents tomes, l’auteur nous présente en fin de livre le parcours de tous les personnages réels.

La citation de Shakespeare du début du livre résume l’ambiance de cette époque « L’enfer est vide. Tous les démons sont ici ». En effet, les guerriers sont très violents et déterminés, certains combats se terminent en massacre.

L’auteur glisse des clins d’œil aux précédents tomes, avec des personnages qui reviennent : une belle construction littéraire sur trois tomes.

J’ai beaucoup aimé ce titre pour sa plongée immersive dans ce moyen âge occitan, un bon polar historique doublé d’un grand roman d’aventures avec des héros très attachants comme le troubadour et le jeune Olivier.

Épique et instructif, une lecture distrayante que je conseille à tous.

Merci Babelio et les éditions 10 18 pour cette lecture.

Notation :

Chronique de : Toi qui me guettes de Lauren North 

Résumé :

Urgentiste, mère de deux enfants, Jenna est pourtant habituée au stress. Mais à la pression quotidienne s’ajoute un harceleur… Partout, à tout moment, le même jeune homme est là, sur ses traces, elle trouve sur le pas de sa porte des cadeaux inquiétants, ses collègues reçoivent des messages malveillants. Qui est-il, et que lui veut-il  ? La police est incapable de l’aider, et Jenna se sent totalement impuissante, sur le point de craquer.

L’auteure :

LAUREN NORTH a fait des études de psychologie avant de s’installer à Londres où elle a longtemps travaillé.

Elle vit désormais avec sa famille à la campagne, dans le Suffolk. Elle écrit des thrillers psychologiques qui révèlent le côté parfois sombre des relations familiales.

Ma chronique :

Un thriller psychologique efficace qui met nos nerfs à rude épreuve.

Jenna se sent espionnée en permanence, elle a remarqué un homme qui l’observe lorsqu’elle est dans sa maison ou sur le chemin de l’école pour accompagner ses enfants. Médecin urgentiste, elle mène une vie suractive et ce harcèlement qui se superpose la met à cran. Son mari et ses enfants subissent son humeur et partagent ses craintes. Le harceleur laisse des traces jusque dans sa maison.

L’auteure alterne les points de vue des différents protagonistes du côté de la victime et du suspect. La tension monte et l’intrigue se complexifie, des événements collatéraux pourraient avoir un lien avec le harcèlement.

Tout est bien mené, l’écriture est efficace et le rythme trépidant. Jenna est courageuse, une grande pitié nous traverse face à son vécu.

Comment peut-elle s’en sortir ? Qui est derrière ce harcèlement et pourquoi ?

Les dernières pages seulement nous apporteront la réponse.

Un suspense intense paru aux éditions Marabout collection Black Lab.

Notation :