Delphine de VIGAN : Rien ne s’oppose à la nuit

 

Très émouvant et poignant ! Très beau roman sur la vie de la mère de l’auteur : roman ou biographie ?

Non ce n’est pas une biographie puisque l’auteur mène son enquête sans tout nous révéler pour autant, tout est dépeint subtilement par petites touches, suggéré et non asséné

A la fois sombre et lumineux, dur et sensible ce livre dépeint une histoire familiale lourde de secrets, de non-dits et de drames qui marqueront l’enfance de Lucile. Faut-il y voir un lien avec ses dérèglements futurs et sa maladie ?

Rien n’est dit complètement mais simplement suggéré.

Ce livre m’a beaucoup émue, l’enfance de sa mère puis de l’auteure ont été traversées d’évènements graves mais aussi ponctués de bonheurs et d’un vrai esprit de famille.

La maladie de sa mère est traitée avec de la pudeur malgré un réalisme certain.

L’auteure ne s’est-elle pas forgée une vraie force de caractère en vivant tous ces évènements ?

Un livre qui une fois posé ne nous quitte jamais tout à fait ce qui démontre sa force notamment grâce à une écriture qui met une distance entre l’évènement et le lecteur et ne porte pas de jugement sur les faits.

Je suis D. De Vigan depuis « No et moi » livre que j’ai prêté et offert beaucoup autour de moi puis « les heures souterraines », ce nouveau livre montre une fois de plus son talent dans l’exercice difficile de se raconter au travers de sa famille.

Une belle prouesse, un beau moment d’écriture : j’ai adoré !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.