Mon petit mari de Pascal Bruckner

mon-petit-mari-09

Quatrième de couverture
Mon père m’a donné un mari, mon Dieu, quel homme, quel petit homme, qu’il est petit… ” Et si le refrain devenait soudain réalité ? Léon, jeune médecin, a épousé une femme plus grande que lui, la plantureuse Solange dont il est fou amoureux. Il doit se hisser sur les pieds pour l’embrasser. Le couple s’aime, brave les moqueries et affiche fièrement sa différence. Hélas, dès le premier enfant qui leur naît, un phénomène étrange se produit : Léon a l’impression que sa femme grandit encore. Que se passe-t-il ? Est-ce la taille de Solange qui augmente ou la sienne qui diminue? Est-il condamné, une fois son devoir conjugal accompli, à devenir le passager clandestin de son propre foyer, avant de disparaître progressivement ?

Mon avis :

Une fable entre humour et drame familial avec un style fluide et une écriture agréable qui nous incite à une réflexion sur la place du père , de l’enfant et de l’importance de la taille.

Dans ce comté cruel, Léon épouse Solange, une belle femme plantureuse plus grande que lui de quelques centimètres; très amoureux tout se passe bien jusqu’à la naissance de leur premier enfant. A ce moment là, il se met à rétrécir et sa femme toujours très amoureuse le soutient et le fait consulter des grands médecins perplexes devant ce phénomène inexpliqué. Léon continue de rétrécir de plus en plus et à partir de là sa vie bascule. Ce Gulliver des temps modernes met tout en oeuvre pour garder sa place dans son foyer.

Comment garder son autorité de père lorsque les enfants de 5 ans sont plus grands que lui ? Quelle est sa place au sein de sa famille désorientée par cette situation ?

 

Ce livre m’a amusée par les descriptions des situations rocambolesques entre les enfants qui tyrannisent leur père , le chat qui l’observe et Solange qui lui hurle dessus. C’est aussi une analyse mordante de notre société et notamment de l’enfant roi et de la place du père.

On ne peut rester indifférent face à cette histoire surréaliste et percutante.

Un bémol cependant : la fin un peu abrupte et facile à mon sens mais malgré tout je vous le recommande. 

J’ai aussi prévu de lire le dernier roman de cet auteur “la maison des anges” paru récemment et qui raconte l’histoire d’un agent immobilier qui veut débarrasser Paris de ses sans abris. A suivre donc dans une prochaine chronique.

Bibliographie de l’auteur

Né à Paris, romancier et essayiste, Pascal Bruckner est l’auteur, entre autres, de Lune de fiel (adapté au cinéma par Roman Polanski), La Tentation de l’innocence (prix Médicis de l’essai, 1995), Les voleurs de beauté (prix Renaudot, 1997), et La Tyrannie de la pénitence (2006).

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.