Qu’avons-nous fait de nos rêves de Jennifer Egan

D’abord un grand merci aux éditions Points qui m’ont fait parvenir ce roman dans le cadre de la sélection du meilleur roman 2014.

Biographie:

Jennifer Egan, née en 1962, est l’auteur de plusieurs romans, La parade des anges (Belfond, 1996), L’envers du miroir (Belfond, 2003), The Keep et d’un recueil de nouvelles Emerald City. Ses nouvelles sont parues dans le New Yorker, Harper’s Magazine, GQ, Zoetrope et Ploughshares, et ses récits sont souvent publiés dans le New York Times Magazine. Elle remporte en 2011 le Pulitzer ainsi que le National Book Critics Circle Award avec Qu’avons-nous fait de nos rêves ?

Mon avis :

Voici le portrait d’une bande de quadras californiens désenchantés.

Les personnages principaux Sasha et Bennie collectionnent les névroses et sont nostalgiques. Depuis leur jeunesse dans les années 70, la vie s’est chargée de doucher leurs illusions.

Roman choral qui décrit la vie de Sasha cleptomane compulsive, celle de Bennie producteur de musique ancien bassiste dans un groupe punk. Nous découvrons aussi Stéphanie l’ex femme de Bennie, Dolly une conseillère en image qui a fait faillite et Rob un écrivain qui tente de se suicider.

Tous sont en décalage avec la réalité et surtout loin de leurs espoirs de jeunesse.Qu’est-ce qui a raté ? L’envie du pouvoir ? L’argent ? L’attrait de la célébrité ?

Très enthousiastes au départ, leurs faiblesses et désillusions chamboulent leur vie : trouver son équilibre dans son existence, c’est si difficile.

Les personnages ne sont pas assez attachants et trop superficiels pour la plupart.

Le côté puzzle de la construction du livre nous pousse à tourner plus vite les pages dans l’attente de la finalisation de l’histoire. En même temps, le mélange des époques, des styles et une chronologie absente compliquent ce récit.

Déroutant aussi l’encart type PowerPoint, qui sur une dizaine de pages présente des tableaux et graphiques, ne présentent pas d’intérêt pour l’histoire

C’est un roman intéressant mais non incontournable.

Vous l’aurez compris, je n’y ai pas pris un grand plaisir.

A vous de voir maintenant.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.