Rentrée littéraire : Trente six chandelles de Marie-Sabine Roger

Résumé :

Trente six chandelles de Marie-Sabine Roger
Trente six chandelles de Marie-Sabine Roger

Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l’heure de son anniversaire, Mortimer Décime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans. La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ?Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d’une malédiction familiale ? Entre la saga tragique et hilarante des Décime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire. Mais qui sait si le Destin et l’Amour, qui n’en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ?

L’auteur :

Marie-Sabine Roger est notamment l’auteur, au Rouergue, de La tête en friche (adapté au cinéma par Jean Becker), de Vivement l’avenir (prix des Hebdos en région et prix Handi-Livres), et de Bon Rétablissement (prix des lecteurs de L’Express), qui est sorti en salles en septembre 2014, adapté de même par Jean Becker.

Mon avis :

De l’humour, de la légèreté et beaucoup d’humanité : encore une belle réussite ce livre de Marie-Sabine Roger.
Je suis cette auteure depuis “la tête en friche” pour son univers, son écriture et l’humanité qui se dégage de ses personnages. Une bonne dose d’humour vient renforcer le plaisir de la lecture.

Notre héros, Mortimer Décime attend la mort, résigné, car une malédiction pèse sur sa famille : chaque homme décède le jour de ses 36 ans. Depuis son enfance, il vit avec cette certitude, sa vie est marquée par une fin de vie programmée. Forcément, sa vie sera différente : il tentera des expériences multiples même risquées puisque la mort est planifiée. Autre conséquence : comment s’attacher à quelqu’un alors que l’on sait que l’on va mourir trentenaire ? Heureusement, une galerie de personnages bienveillants gravite autour de lui et lui portera assistance. Toute cette joyeuse bande d’amis l’aidera à surmonter l’incroyable destin qui l’attend.

Ses amis sont atypiques et décalés, débordent d’humanité, l’auteure sait aussi nous les rendre proche et nous les aimons aussi. La langue utilisée, drôle et inventive, rend les situations cocasses et nous fait sourire.
La grande leçon de ce livre : pour vivre heureux, prévoir une dose de légèreté, une dose d’optimisme et surtout beaucoup d’amour et de générosité.
Un livre qui fait du bien : surtout ne pas s’en priver.

Spéciale dédicace à Marie-Anne (SurlaroutedeJostein) qui m’a adressé ce livre : un grand merci.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.