Critique de : Ecrit dans le sang d’Edmonde Permingeat

Écrit dans le sang

Résumé :

La jeune Maya, une rousse sulfureuse, tombe en panne un soir d’été devant la grille de la Giraudière, un manoir perdu en pleine campagne tarnaise. Elle y est accueillie.

Mais, à peine installée dans cette étrange demeure où vit la famille Rascol, la « belle aux yeux de chatte » va jouer de sa séduction pour exacerber tous les conflits latents. 

L’auteure :

Résidant à Chabrillan, un petit village perché dans la Drôme, Edmonde Permingeat a consacré sa vie à l’enseignement sans perdre de vue sa passion pour l’écriture. 

Ma chronique :

Un thriller efficace et bien ficelé, suspense garanti jusqu’au bout.

Confronter une belle rousse venue de nul part à une famille très bourgeoise est osé : tout les oppose. Pourquoi Maya cherche-t-elle à séduire tous les personnages masculins ? Quels secrets se cachent derrière tout cela ?

Même si j’en avais deviné certains, je ne m’attendais pas du tout aux dernières pages.

L’intrigue nous tient en haleine, j’ai lu vite ce livre pour découvrir les intentions de Maya et le rôle de chacun de cette famille Rascol, la plupart prêt à tout pour garder leurs secrets.

Conclusion : un thriller difficile à poser, qui m’a surprise parfois et que j’ai lu presque d’une traite.

À glisser dans sa valise pour les vacances.

Paru aux éditions L’Archipel.

Notation :