Chronique de : Pour tout te dire de Gilly Macmillan

Pour tout te dire

Résumé :

Le talent d’écrivaine de Lucy Harper lui a tout donné : la gloire, la fortune et des fans par millions. Il lui a aussi donné Dan, son mari jaloux dont la carrière d’écrivain est au point mort. Un jour, Dan disparaît ; ce n’est pas la première fois qu’une personne disparaît dans la vie de GiLucy. Trois décennies plus tôt, son petit frère Teddy s’est lui aussi volatilisé et n’a jamais été retrouvé. Lucy, seul témoin, n’a jamais dit la vérité sur cette soirée, au grand désarroi de ses parents.

L’auteure :

Gilly Macmillan vit en Angleterre. Depuis la publication de « Ne Pars pas sans moi », « Pour tout te dire » est son sixième roman publié aux Escales.

Ma chronique :

Je l’ai lu presque d’une traite : complètement happée par cette histoire.

Ce n’est pas un thriller classique : la narratrice et héroïne écrit des polars, son histoire personnelle dramatique s’entremêle avec ses polars.

Dès les premières lignes, j’ai été ferrée : le frère de Lucy a disparu une nuit de solstice alors qu’il était avec elle. Que s’est-il passé ? Quelle responsabilité incombe à Lucy ? La construction narrative entrecoupée de témoignages du passé entraîne le lecteur sur de multiples pistes et maintient le mystère jusqu’aux dernières lignes.

Une auteure de polar qui ne sait plus où donner de la tête et se sent piégée par son passé, son mari et ses héros de papier. Qui est avec elle ? Peut-on lui faire confiance ? Comment se faire aider alors que son passé resurgit ?

Un très bon thriller, sans rien de gore, avec un suspense intact jusqu’au bout et une écriture efficace. Parfois déstabilisant, on ne sait plus qui et quoi croire.

N’est-ce pas tout cela qui fait un bon polar ?

À découvrir sans attendre aux éditions Les Escales.

Notation :