Critique de : Le hameau des purs de Sonja Delzongle

Le hameau des purs

Résumé :

Audrey Grimaud, journaliste, est envoyée sur les lieux d’un incendie criminel ayant fait sept victimes. Dans ce hameau ravagé par les flammes réside une communauté de Purs qui a choisi de vivre à l’écart du monde moderne. Audrey connaît bien l’endroit : ses grands-parents faisaient partie de cette congrégation mystérieuse. Peu à peu, des épisodes troubles de son enfance remontent à la surface. Des disparitions suspectes, d’étranges accidents qui ont émaillé ses séjours là-bas. 

L’auteure :

Née en 1967 d’un père français et d’une mère serbe, Sonja Delzongle a grandi entre Dijon et la Serbie. Après un DEUG en Langues et Lettres Modernes, elle s’attaque au concours de l’École des Beaux-Arts de Dijon et obtient un diplôme au bout de six ans. Elle peint et expose durant une quinzaine d’années, puis devient journaliste en presse écrite à Lyon…  Après l’écriture d’une nouvelle devenue depuis un roman court, La Journée d’un Sniper, elle publie un premier thriller À titre posthume, puis Le Hameau des Purs, en 2011. 

Ma chronique :

Je suis cette auteure depuis Dust, son premier succès, toujours avec un intérêt croissant. 

Ce roman paru en 2011 est une nouvelle édition revue par l’auteure.

Je salue de nouveau sa force narrative, un thriller très efficace qu’on a du mal à lâcher. Quand on ouvre un livre de Sonja Delzongle, mieux vaut prévoir des plages libres dans son calendrier pour avancer dans sa lecture au plus vite.

J’aime ses intrigues toujours ancrées dans un contexte historique ou social qui renforce l’intérêt de l’histoire. Contrairement à beaucoup d’auteurs de thrillers qui écrivent des histoires citadines, Sonja nous emmène à la campagne dans un village.

Au cœur d’une secte, Audrey, journaliste, enquête après un incendie. Frappée de flashes médiumniques qui la ramène vers son passé, le voile se lèvera progressivement sur cette affaire.

L’intrigue est très bien ficelée, la plume est fluide : le lecteur est captivé jusqu’aux dernières lignes.

Bravo pour ce livre réussi.

Paru aux éditions Folio.

Notation :

Sonja Delzongle : Boréal

Boréal
Boréal

Résumé :

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s’envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.

L’auteur :

Née en 1967 d’un père français et d’une mère serbe, Sonja Delzongle a grandi entre Dijon et la Serbie. Elle a mené une vie de bohème, entre emplois divers (les plus marquants ayant été le commerce artisanal africain-asiatique et la tenue d’un bar de nuit) et écriture. C’est en 2011 qu’elle commence l’écriture de Dust,son premier livre. Sa passion pour l’Afrique, qui remonte à sa petite enfance, l’a amenée à y faire de multiples séjours. Sonja Delzongle, dont la jeunesse a été marquée par la guerre en Serbie, a été confrontée en Afrique à une autre vision de la violence et de la misère, et a voulu l’explorer dans son premier livre.

Mon avis :

Très forte Sonja Delzongle, je dirai même redoutable : une lecture coup de poing.

J’ai lu ses deux précédents livres qui m’ont déjà impressionnée, celui-ci est encore plus fort.

Je suis restée scotchée , accrochée à l’histoire tout du long , l’abandonner me laissant un manque à chaque fois : un vrai page-turner. A lire de toute urgence.

Contrairement aux précédents livres, Sonja ne nous embarque pas aux côtés d’Hanah Baxter la profileuse. Nous partons au Groenland vivre une grande aventure. Oui mais une aventure sous forme de thriller.

Huit scientifiques de nationalités différentes se retrouvent dans une station au Groenland pour une mission regroupant sismologue, climatologue et géologue. Rapidement confrontés à un événement exceptionnel et anormal, ils font appel à une consœur biologiste qui les rejoindra bientôt.

Après, difficile d’en dire plus sur l’histoire sauf à mentionner des disparitions inquiétantes, une nature très hostile, la nuit polaire qui s’installe (une nuit sans fin). Tellement d’événements incroyables encore…

Le mieux est de vous laisser entre les mains de Boréal, un livre passionnant, émouvant, glaçant aussi. Ah j’allais oublier, enrichissant et très bien documenté aussi : sur la situation au Groenland et les conséquences écologiques de notre société. Des vérités dérangeantes.

Un récit époustouflant qui nous « prend aux tripes » et nous laisse pantelant après la lecture.

Précipitez-vous sur ce livre.

Parution aux Editions Denoël collection Sueurs froides mars 2018.

Notation :