Chronique de : Cette nuit là de Victoria Hislop

Cette nuit-là

Résumé :

Le 25 août 1957, la colonie de lépreux de l’île de Spinalonga ferme ses portes. Maria retourne à Plaka, en Crète, avec son mari, le docteur Kyritsis. Mais alors que la soirée de célébration pour fêter leur retour bat son plein, sa sœur Anna est assassinée par Andreas, son mari, lorsqu’il découvre qu’elle a pour amant son cousin Manolis. Ce drame aura des effets dévastateurs pour toute la communauté de Plaka. 

L’auteure :

Diplômée de littérature anglaise de l’université d’Oxford, Victoria Hislop vit entre l’Angleterre et la Crète et parle couramment français. Vendu à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde, son premier roman, « L’Île des oubliés », a été couronné par le prix des Lecteurs du Livre de Poche. Tous ses romans ont été de grands succès de librairie.

Ma chronique :

Incroyable, des années après avoir lu la première partie de cette histoire, je retrouve instantanément le même plaisir de lecture et je renoue facilement avec les personnages, comme si je les avais quittés il y a peu.

La Crète brille de mille feux, toujours aussi bien restituée sous la plume de Victoria. Le contexte a changé depuis le premier roman : la lèpre se guérit maintenant et les lépreux soignés peuvent rentrer chez eux. Certains sont partis depuis longtemps, comment seront-ils accueillis à leur retour ? Qu’en pense le reste de la population , sont-ils vraiment favorables à leur retour ?

Maria l’héroïne et ses proches en feront l’amère expérience, il est difficile de reprendre une vie normale quand on a été lépreux.

Ce roman aborde aussi les thèmes de la vengeance et la redemption dans cette époque troublée par de nouveaux combats politiques.

Une belle reconstitution historique, une ambiance crétoise au détour de chaque page et beaucoup d’émotions avec des personnages vrais et attachants. On reconnaît ici la « patte » de Victoria : une intrigue passionnante ancrée dans ce pays crétois et une époque troublée politiquement.

À dévorer sans attendre.

Paru aux éditions Les Escales 

Notation :

La ville orpheline de Victoria Hislop

La ville orpheline
La ville orpheline

Résumé :

Chypre, été 1972. La ville de Famagouste héberge la station balnéaire la plus prisée de la Méditerranée, rayonnante et bénie des dieux, où Chypriotes grecs et turcs vivent en parfaite harmonie. Un couple ambitieux y ouvre Le Sunrise, hôtel dont le luxe surpasse tous les autres. Lorsqu’un putsch grec plonge l’île dans le chaos, celle-ci devient le théâtre d’un conflit désastreux. Famagouste est bombardée. Quarante mille personnes, n’emportant que leurs biens les plus précieux, fuient l’armée en marche. Parmi eux, Aphroditi, contrainte de suivre son mari sans savoir si elle pourra un jour revoir son amant. Dans la ville désertée, seules deux familles demeurent : les Georgiou et les Özkan.

L’auteur :

Diplômée de littérature anglaise de l’université d’Oxford, Victoria Hislop vit entre l’Angleterre et la Crète, et parle français couramment. Best-seller international, vendu à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde, son premier roman L’Île des oubliés a conquis plus de 500.000 lecteurs et a été couronné par le Prix des Lecteurs du Livre de poche.

Mon avis :

Un formidable roman !
Tout y est : une belle histoire qui côtoie la grande histoire, du drame, de l’amour et des personnages hauts en couleur.

J’ai adoré !

Mais encore me direz-vous ? De très beaux portraits de femme avec Aphroditi la jeune épouse délaissée qui au départ a tout pour être heureuse : argent, éducation et beau mariage. Mais l’époux s’intéresse plus à ses hôtels qu’à son épouse. Irini et Emine, l’une d’origine grecque et l’autre turque sont très proches : des enfants du même âge et une histoire commune. Lorsque tout va basculer, la guerre va les rapprocher encore alors que le conflit oppose leurs deux peuples. Leur survie est aussi à ce prix. Markos, le fils préféré d’Irini, est un personnage important que l’on suit et qui évolue face aux dramatiques événements.

Le fond historique est très documenté et rend le récit instructif tout en étant très fluide.

Un livre captivant qui tient en haleine tout au long de l’histoire : difficile à poser, mon grand plaisir le retrouver pour poursuivre ma lecture.
Victoria Hislop est très douée : je dis bravo. Un très bon livre à mettre dans toutes les mains.

Merci Mathilde pour le conseil.

Notation :