Critique de : Le yoga des enfants d’Adeline Blondiau

Le yoga des enfants

Présentation 

Sous la forme d’une balade dans la faune et la flore de notre monde, les enfants de 3 à 12 ans pourront s’approprier ce manuel de yoga de plus de 70 postures et de nombreuses relaxations. Parents et enfants y trouveront une explication sur la philosophie du yoga et ses bienfaits à tout âge, des conseils pour préparer sa séance, des repères anatomiques, un catalogue de postures richement illustré de photographies, des propositions de séance, d’enchaînements, des relaxations et des méditations. Des pages spécialement dédiées aux enfants leur permettront de s’auto-évaluer et d’exprimer leur créativité en coloriant, dessinant… 

L’auteur 

Adeline Blondieau, fille du chanteur et parolier Long Chris et d’antiquaire, ex-femme de Johnny Hallyday, comédienne de la série culte « Sous le soleil », animatrice télé, elle est aussi scénariste de la bande dessinée Les Citadines.

Ma chronique :

Un livre vraiment adapté aux enfants : un contenu très didactique, coloré avec des conseils adaptés aux enfants. Le fond et la forme m’ont convaincue.

L’auteure étant aussi sophrologue, une troisième partie est consacrée à la visualisation, appelée ici relaxation en pleine conscience. Un chapitre est consacré à la respiration : les types de respirations et des respirations utiles pour s’apaiser. Les textes des visualisations, adaptées au jeune public, sont personnalisables et utilisables en clôture de séance de yoga.

Lorsque l’auteure indique qu’elle a imaginé un ouvrage qui permette aux parents et enfants d’échanger et aux enfants de pratiquer en autonomie, je confirme c’est réussi.

Dans la première partie, introduction au sujet, on retrouve des informations pour reconnaître ses besoins et comprendre les bienfaits du yoga.

La deuxième partie explique le déroulé des séances et les postures types. Les différentes postures sont présentées avec une photo, un dessin, une explication de la posture et les bienfaits attendus. Des enchaînements avec plusieurs postures sont ensuite proposés pour pratiquer en autonomie.

Ce livre, rempli de photos pour illustrer les postures et de dessins, est à la fois ludique et très complet : il s’adresse aux enfants et parents.

À découvrir aux éditions Le Courrier du livre chez Guy Trédaniel.

Notation :

Critique de : Mudra de bien-être de Gertrud Hirschi

Mudras de bien-être
Mudras de bien-être

Présentation :
Avec ces 64 nouveaux mudras de bien être, Gertrud Hirschi, experte en yoga des mains, met l’accent sur leurs effets psychospirituels et leurs bienfaits sur les maladies dites de civilisation.
Dans cet ouvrage, elle nous décrit avec simplicité comment tirer le meilleur parti de nos dix doigts.

L’auteure :
Gertrud Hirschi dirige une école de yoga à Zurich. Elle organise régulièrement des séminaires à travers le monde.

Ma chronique :
Intéressée par le yoga, j’ignorais cette technique de yoga des mains. Ce livre est un guide pour découvrir cette pratique : bien illustré, clair et donnant envie de se lancer. Comme indiqué en quatrième de couverture, nous découvrons que nous avons « un véritable trésor au bout de vos doigts ».

Dans l’introduction, l’auteure explique qu’elle a pratiqué ce type de yoga étant bloquée sur un lit d’hôpital pendant trois mois, cela l’a aidé physiquement, psychiquement et spirituellement. « Beaucoup de personnes m’ont confirmé que les mudras les ont grandement aidées » confie-t-elle.

Les mudras sont utilisés dans plusieurs thérapies comme le training mental, la kinésiologie ou le brain-gym (je confirme ce dernier le pratiquant). Les mudras ont une action sur le corps, l’esprit et l’âme. Tout l’organisme est représenté dans la main : main droite pour les organes du côté droit et main gauche pour les organes du côté gauche; pour les parties du corps centrales comme l’estomac ou la colonne vertébrale, ils sont représentés dans chaque main. Des schémas des mains avec les différentes zones éclairent le propos.

Les mudras agissent aussi sur le plan émotionnel : ils sont en lien avec notre respiration et font appel à des images intérieures.

Ce qui donne envie de se lancer : on peut pratiquer debout, assis ou couché, c’est simple. Se pratiquant discrètement on peut aussi les utiliser au bureau ou avant une épreuve. 

Le conseil de l’auteure : établir un rituel pour pratiquer chaque jour, le matin pour se réveiller en forme, dans la journée selon les besoins  : par exemple contre le stress, contre les tensions, pour voir clair ou pour la digestion. Le soir, pour mieux dormir, un autre rituel a tester.

J’ai aimé aussi la proposition pour chaque mudra d’allier une affirmation positive et de la combiner aux images intérieures. Voilà une technique éprouvée aussi en sophrologie : je recommande.

Pour aller mieux et se faire du bien, soixante-quatre mudras à pratiquer.

Paru aux éditions Le Courrier Du Livre chez Guy Trédaniel.

Notation :