Kate O’Riordan : La fin d’une imposture

La fin d'une imposture
La fin d’une imposture

Résumé : La vie de Rosalie et de Luke s’est délitée voici quelques mois après la révélation de l’adultère commis par Luke. Mais l’annonce de la mort de Rob, leur fils, lors d’un voyage en Thaïlande provoque un séisme familial. Les mois qui suivent sont un cauchemar dans lequel Rosalie doit apprendre à composer avec la perte de son fils, un contexte conjugal compliqué et aussi la dépression de Maddie, sa fille. Cette dernière se juge coupable de la mort de son frère mais refuse d’expliquer pourquoi à ses parents. Elle se lie avec un gang de filles particulièrement violentes. Rosalie croit apercevoir le bout du tunnel lorsque, au cours d’une thérapie de groupe, elles font la connaissance de Jed, un jeune homme auquel Maddie s’attache très rapidement …

L’auteur : Kate O’Riordan est irlandaise, elle vit actuellement à Londres. Romancière, elle a notamment publié Intimes convictions, Une mystérieuse fiancée, Le garçon dans la lune et Pierres de mémoire, tous parus aux Éditions Joëlle Losfeld, elle écrit également pour le théâtre et le cinéma.

Mon avis :

Un redoutable thriller psychologique avec un suspense incroyable.
Cela démarre par un drame familial.
Préparant Noël, des parents apprennent que leur fils vient de mourir en Thaïlande. Peu après, leur fille, blessée, se retrouve à l’hôpital et s’accuse d’avoir tué son frère. Le père et la mère sont séparés, la famille est éclatée.

Alors que tout semble perdu, un proche parvient à convaincre Rosalie, la mère, de participer avec sa fille à une thérapie de groupe. L’espoir renaît lorsque la jeune fille se lie avec un jeune homme du groupe. Cette rencontre est-elle vraiment une aubaine pour elle et sa mère. Qui est ce jeune homme ?

On ne s’attend pas à ce qui se passe ensuite, l’auteur nous emmène dans une histoire diabolique qu’on ne plus lâcher. L’écriture est très fluide, les coups de théâtre nombreux et le lecteur vibre et souffre avec les personnages.
Manipulation psychologique, culpabilité et fragilité suite à un deuil : tels sont les ingrédients d’un scénario implacable et terriblement efficace.
Bravo pour cette performance.

Merci aux éditions Joëlle Losfeld.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci.

Notation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.