Critique de : Les pierres de mémoire de Kate O’Riordan

Pierres de mémoire

Résumé :

Nell, une Irlandaise dans la quarantaine, vit à Paris depuis plus de vingt ans. C’est une œnologue reconnue, l’une des rares femmes dans le monde à avoir le statut de Master of Wine. Elle profite du calme de la vie parisienne comme d’un bon verre de rouge, en compagnie de Lulu, un caniche qu’elle méprise, et de son amant Henri, un homme marié propriétaire d’un vignoble. Mais un coup de téléphone nocturne va venir briser le monde clos qu’elle a construit. Un voisin de sa fille unique Ali, qui vit en Irlande, lui donne à son sujet d’inquiétantes nouvelles.

L’auteure :

Kate O’Riordan est une auteur irlandaise vivant actuellement à Londres. Romancière, elle a notamment publié Intimes convictions (2002), Une mystérieuse fiancée (2004), Le garçon dans la lune (2008), Pierres de mémoire (2009), Un autre amour (2010) et plus récemment La fin d’une imposture (2016), tous parus aux Éditions Joëlle Losfeld. Elle écrit également pour le théâtre et le cinéma.

Ma chronique :

Cette lecture me manque déjà… terminée depuis peu, j’y repense régulièrement : ce livre est particulièrement émouvant.

Kate O’Riordan est brillante, découverte avec la fin d’une imposture, j’ai retrouvé ici la finesse psychologique et l’émotion palpable tout au long du récit.

L’amour maternel et les relations entre mère et filles sont au cœur de ce roman, au travers de quatre générations de femmes avec Agnès, Nell, Ali et Grace la plus jeune.

Ali est née alors que sa mère, Nell, n’avait que seize ans, sa naissance a entraîné la fuite de sa mère de son pays d’origine. Agnès, a toujours attendu le retour de sa fille Nell. Bien plus tard, Nell reçoit un coup de fil l’informant que sa fille, retournée au pays de ses origines, a besoin d’elle. 

Adam, le trublion de cette histoire, est un personnage inquiétant et énigmatique qui bouleverse la vie d’Ali. Quelles sont ces intentions ?

Les pierres de mémoire, ces traces du passé, auront-elles le pouvoir d’aider Nell, de l’éclairer sur sa vie et de comprendre sa mère et ses choix ?

Un rythme prenant, une écriture magnifique au service d’une histoire poignante : tout est là pour passer ce que j’appelle un beau moment de lecture.

N’hésitez pas, lisez-le.

Paru aux éditions Joëlle Losfeld.

Notation :

Rétrospective 2016 : mes plus belles lectures …

Envie de partager mes coups de cœur ❤️ 2016 parmi les 114 livres lus cette année.


Plusieurs coups de cœur, merci aux maisons d'édition et agences qui m'ont permis ces découvertes. Ma participation comme jurée du prix des lectrices ELLE 2017 a fait grossir la pile aussi.


Le palmarès, les 10 livres incontournables de 2016 :


« Phalène fantôme » de Michèle Forbes : un très beau roman poétique et envoûtant

Éditions de la Table Ronde collection Quai Voltaire.


« Entre ciel et Lou » de Lorraine Fouchet : Beaucoup d’émotion et de tendresse dans cette douce chronique familiale

Éditions Heloïse d’Ormesson.


« Ceux qui restent » : Ce texte est à la fois un chant d’amour magnifique et un concentré d’émotion.

Éditions Stock.


« La fin d’une imposture » : Un redoutable thriller psychologique avec un suspense incroyable

Éditions Joëlle Losfeld.


« L’orangeraie » : Terriblement émouvant, un livre coup de poing

Éditions Folio.


« Show devant » : Brillant, un livre tendre et joyeux qui nous conte une belle histoire d’amour filial.

Éditions de la Grande Ourse.


Voici venir les rêveurs” : Un roman sensible sur les failles du rêve américain.

Éditions Belfond.


Robinson des mers du sud” : Le témoignage d'un Robinson volontaire

Éditions de la Table Ronde collection La petite Vermillon.


Parmi les documents, j'en ai retenu deux qui m'ont emballée tant sur la forme que sur le fond :


Dessins de Sylvia Plath” : un concentré de beauté, de délicatesse et de poésie.

Éditions de la Table Ronde


Transformez votre vie grâce au Bouddha de Fabrice Midal” : un beau livre inspirant.

Éditions Leduc-s.







 

Kate O’Riordan : Un autre amour

Un autre amour
Un autre amour

Résumé : Connie et Matt Wilson sont parvenus à réaliser leur rêve : ils vivent avec leurs trois enfants dans une charmante maison londonienne. Alors qu’ils profitent d’un week-end pour passer un séjour romantique à Rome, tout bascule : Matt annonce à Connie qu’il ne rentrera pas avec elle. Elle retourne à Londres, retrouvant ses trois garçons, seule.

 

L’auteur : Kate O’Riordan est irlandaise, elle vit actuellement à Londres. Romancière, elle a notamment publié Intimes convictions, Une mystérieuse fiancée, Le garçon dans la lune et Pierres de mémoire, tous parus aux Éditions Joëlle Losfeld, elle écrit également pour le théâtre et le cinéma.

 

Mon avis :

Une lecture à ne pas manquer, je vais tenter de vous en convaincre mais je crains de ne pas avoir les mots adéquats : ma chronique risque d’être bien fade face à ce livre…

Je me lance malgré tout pour vous donner envie.

L’histoire : un couple, la quarantaine, part visiter Rome quelques jours. Au départ, on découvre Connie qui rentre, seule, sur Londres. Son mari a décidé de rester sur place. Pourquoi cette décision ? Connie cache à ses proches que son mari a préféré ne pas rentrer avec elle. Ses enfants ne comprennent pas, Mary, sa meilleure amie non plus. Comment a-t-elle pu accepter cette situation ? Puis nous découvrons le troisième personnage du trio amoureux : Greta.

Je ne vous en dirai pas plus, pour ne pas dévoiler l’intrigue car même si l’histoire peut paraître classique, elle ne l’est pas du tout. Les événements qui s’enchaînent nous font découvrir le vrai visage de chacun et comprendre le geste de Matt, le mari de Connie. Des liens profonds unissent les protagonistes et apparaissent progressivement.

Non seulement on peut saluer la richesse psychologique de la trame mais aussi le rythme car nous, lecteurs, sommes accrochés à l’histoire. Les hésitations et peurs de nos héros deviennent les nôtres. Tout est subtil, c’est du “cousu main”.

Un livre qui questionne aussi sur le couple, les choix et renoncements , l’amitié et l’amour maternel.
C’est une ode à l’amour : un livre aux entrées multiples, riche et profond, avec une écriture particulièrement efficace.

N’hésitez pas, foncez.

Merci Joëlle Losfeld pour cette belle découverte.

Ne pas oublier son dernier livre, excellent : “La fin d’une imposture

Notation :

Kate O’Riordan : La fin d’une imposture

La fin d'une imposture
La fin d’une imposture

Résumé : La vie de Rosalie et de Luke s’est délitée voici quelques mois après la révélation de l’adultère commis par Luke. Mais l’annonce de la mort de Rob, leur fils, lors d’un voyage en Thaïlande provoque un séisme familial. Les mois qui suivent sont un cauchemar dans lequel Rosalie doit apprendre à composer avec la perte de son fils, un contexte conjugal compliqué et aussi la dépression de Maddie, sa fille. Cette dernière se juge coupable de la mort de son frère mais refuse d’expliquer pourquoi à ses parents. Elle se lie avec un gang de filles particulièrement violentes. Rosalie croit apercevoir le bout du tunnel lorsque, au cours d’une thérapie de groupe, elles font la connaissance de Jed, un jeune homme auquel Maddie s’attache très rapidement …

L’auteur : Kate O’Riordan est irlandaise, elle vit actuellement à Londres. Romancière, elle a notamment publié Intimes convictions, Une mystérieuse fiancée, Le garçon dans la lune et Pierres de mémoire, tous parus aux Éditions Joëlle Losfeld, elle écrit également pour le théâtre et le cinéma.

Mon avis :

Un redoutable thriller psychologique avec un suspense incroyable.
Cela démarre par un drame familial.
Préparant Noël, des parents apprennent que leur fils vient de mourir en Thaïlande. Peu après, leur fille, blessée, se retrouve à l’hôpital et s’accuse d’avoir tué son frère. Le père et la mère sont séparés, la famille est éclatée.

Alors que tout semble perdu, un proche parvient à convaincre Rosalie, la mère, de participer avec sa fille à une thérapie de groupe. L’espoir renaît lorsque la jeune fille se lie avec un jeune homme du groupe. Cette rencontre est-elle vraiment une aubaine pour elle et sa mère. Qui est ce jeune homme ?

On ne s’attend pas à ce qui se passe ensuite, l’auteur nous emmène dans une histoire diabolique qu’on ne plus lâcher. L’écriture est très fluide, les coups de théâtre nombreux et le lecteur vibre et souffre avec les personnages.
Manipulation psychologique, culpabilité et fragilité suite à un deuil : tels sont les ingrédients d’un scénario implacable et terriblement efficace.
Bravo pour cette performance.

Merci aux éditions Joëlle Losfeld.

 

Notation :