Chronique de : Le Dit du Vivant de Dénis Drummond

Le Dit du Vivant

Résumé :

Un séisme au Japon met au jour une vaste sépulture. Sandra Blake, paléogénéticienne, se rend sur les lieux, avec Tom, son petit garçon, autiste. La datation du site archéologique plonge la communauté internationale dans la stupeur. Une civilisation jusqu’alors inconnue se révèle peu à peu …

L’auteur :

Denis Drummond, d’origine franco-écossaise, est l’auteur de recueils de poésie et de trois romans publiés chez Domens

Ma chronique :

Un ovni ce roman autant par son style que pour les thèmes abordés.

L’auteur mélange les genres avec une alternance de récits, de journal (celui de Sandra), de chroniques et articles de presse ainsi que des chapitres où Tom, le jeune autiste, s’exprime.

La théorie de l’évolution est disséquée sous un nouveau jour avec les lumières de Sandra paléogénéticienne, son fils Tom et les équipes de recherche internationales.

Polémiques et tensions agitent tout ce monde scientifique.

Littéraire et exigeant, cet ouvrage atypique m’a fait penser au film « 2001, L’odyssée de l’espace » de Kubrick.

J’ai été désarçonnée par le style, la construction et « l’écriture de Tom » (vous comprendrez en le lisant). En le refermant, je me demande aussi si j’ai tout assimilé et je reste dans l’expectative : une explication de texte rédigée par l’auteur en fin de livre pour expliciter ses messages aurait été d’une grande aide.

Curieuse de connaître vos réactions après votre lecture.

Publié aux éditions du Cherche Midi.

Notation :