Chronique de : Les digitales ouvrage collectif illustré par F. Legrand

Les digitales

Résumé :

85 % des métiers de 2030 n’existent pas encore. Et ils seront digitaux. Nouveaux besoins, nouveaux outils, tout est à inventer: un potentiel qui fait rêver et une formidable opportunité pour tous et pour toutes ! Car les femmes – le saviez-vous ? – ont été pionnières dans le domaine…

Les auteurs :

Préfacé par Aurélie Jean et illustré par Fabienne Legrand, cet ouvrage collectif rassemble les témoignages d’une quinzaine de femmes impliquées dans le digital.

Ma chronique :

J’ai retrouvé dans ce livre des situations que j’ai vécues étant une femme qui travaille dans le digital depuis plusieurs années.

À la fois pamphlet contre le peu de féminisation de ces métiers digitaux et hommage à toutes les femmes pionnières, cet ouvrage montre les difficultés des femmes à prouver leur valeur alors qu’elles sont souvent à l’origine des technologies d’aujourd’hui.

Les nombreux témoignages font grincer des dents parfois mais donnent surtout envie de se lancer dans ce monde magique qui continue d’être en mutation perpétuelle.

Un monde professionnel passionnant, les témoignages le disent : des domaines à conseiller aux jeunes femmes et les débouchés sont là, nombreux.

Pour aider à changer les mentalités, cet ouvrage est un précieux guide. Plaisant à parcourir également grâce aux jolis dessins. Ne pas s’en priver.

À découvrir aux éditions du Cherche Midi.

Notation :

Chronique de : Le Dit du Vivant de Dénis Drummond

Le Dit du Vivant

Résumé :

Un séisme au Japon met au jour une vaste sépulture. Sandra Blake, paléogénéticienne, se rend sur les lieux, avec Tom, son petit garçon, autiste. La datation du site archéologique plonge la communauté internationale dans la stupeur. Une civilisation jusqu’alors inconnue se révèle peu à peu …

L’auteur :

Denis Drummond, d’origine franco-écossaise, est l’auteur de recueils de poésie et de trois romans publiés chez Domens

Ma chronique :

Un ovni ce roman autant par son style que pour les thèmes abordés.

L’auteur mélange les genres avec une alternance de récits, de journal (celui de Sandra), de chroniques et articles de presse ainsi que des chapitres où Tom, le jeune autiste, s’exprime.

La théorie de l’évolution est disséquée sous un nouveau jour avec les lumières de Sandra paléogénéticienne, son fils Tom et les équipes de recherche internationales.

Polémiques et tensions agitent tout ce monde scientifique.

Littéraire et exigeant, cet ouvrage atypique m’a fait penser au film « 2001, L’odyssée de l’espace » de Kubrick.

J’ai été désarçonnée par le style, la construction et « l’écriture de Tom » (vous comprendrez en le lisant). En le refermant, je me demande aussi si j’ai tout assimilé et je reste dans l’expectative : une explication de texte rédigée par l’auteur en fin de livre pour expliciter ses messages aurait été d’une grande aide.

Curieuse de connaître vos réactions après votre lecture.

Publié aux éditions du Cherche Midi.

Notation :

Anna McPartlin : Mon midi, mon minuit

Mon midi, mon minuit
Mon midi, mon minuit

Résumé : À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusque-là rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre…

Comment survivre à la perte et au chagrin ?

Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ?

 

L’auteur :

Après une carrière dans le stand-up, Anna McPartlin est devenue romancière. Elle est l’auteur, au Cherche Midi, des Derniers jours de Rabbit Hayes, son premier roman publié en France.

 

Mon avis :

Bien mais pas exceptionnel : une pointe de déception après avoir refermé le livre.

Une histoire qui met en scène des jeunes gens bousculés par la vie. Emma, l’héroïne, a un beau métier, un compagnon qui l’aime et des amis fidèles. Lorsqu’un drame arrive, tous la soutiennent. Difficile de survivre, elle essaie mais elle peine. Nigel, son frère le prêtre va l’aider ainsi que Clo sa copine.

Les mois défilent, nous attendons avec elle le coup de pouce du destin pour que tout bascule dans le positif.

Un roman qui explore les thèmes de l’entraide, l’amitié et l’amour de la vie.

En voyant la couverture on se dit : c’est un roman “feel good”, oui mais pas seulement, nous découvrons aussi de multiples facettes d’une Irlande enferrée dans ses traditions.

J’ai globalement apprécié : les personnages sont bien décrits notamment mais le récit s’essouffle à la moitié du livre et manque de surprise et de magie.

Au final : une lecture agréable qui nous fait passer un bon moment sans pour autant nous laisser un souvenir impérissable.

 

Merci Babelio et Les Éditions du Cherche Midi.

 

Notation :