Chronique de : Le défi de Lesley Kara

Le défi

Résumé :

Lizzie et Alice sont les meilleures amies du monde. Un jour, alors qu’elles passent du temps ensemble le long de voies de chemin de fer, une dispute éclate entre les deux adolescentes. Lizzie fait un malaise, et quand elle retrouve enfin ses esprits, elle découvre le corps sans vie de sa meilleure amie. Elle n’a aucune idée de ce qui a pu lui arriver, et n’a aucun souvenir du moment du drame.

L’auteure :

Après avoir travaillé comme infirmière et secrétaire, Lesley Kara devient professeure puis directrice dans l’enseignement supérieur. « Le Défi » est son troisième roman paru aux Escales.

Ma chronique :

J’ai découvert cette auteure avec son précédent roman «  Qui le sait ? », j’avais été piégée par l’histoire dès le début du livre.

Même ressenti pour celui-ci : le suspense nous agrippe et nous empêche de le refermer, il est difficile de s’extraire de cette lecture. Je l’ai lu en deux jours.

Le rythme est cadencé par un chapitrage alternant : l’histoire des deux adolescentes, la vie de l’héroïne dix ans plus tard et une troisième voix se mêlant au récit. Les pages se tournent vite, nous avons hâte de comprendre comment Alice a pu disparaître. La maladie de Lizzie, l’épilepsie, est au cœur du récit : lorsqu’ Alice est morte elle avait perdu conscience. Depuis ce jour fatidique, des flashes surviennent et les angoisses remontent, Lizzie a été harcelée après le terrible accident.

La construction est diabolique, la tension forte et la vérité éclate en toute fin : je n’ai rien vu venir !

Un très bon thriller psychologique paru aux éditions Les Escales.

Notation :

Chronique de : Qui le sait de Lesley Kara

Qui le sait ?

Résumé :

Astrid, ancienne alcoolique, n’a pas touché un verre depuis 192 jours, 7 heures et 15 minutes. Pour fuir son passé douloureux, Astrid a quitté Londres. Elle vit chez sa mère dans une petite station balnéaire et essaie de se reconstruire. Pourtant, malgré les réunions des Alcooliques Anonymes et sa volonté de commencer une nouvelle vie, certains souvenirs continuent de la hanter.

L’auteure :

Après avoir travaillé comme infirmière et secrétaire, Lesley Kara devient professeure puis directrice dans l’enseignement supérieur. Elle vit dans l’Essex, sur la côte nord. La Rumeur, son premier roman, s’est déjà vendu à 300 000 exemplaires au Royaume-Uni.

Ma chronique :

Un thriller psychologique sur le thème de la vengeance, avec l’alcoolisme en toile de fond. Bien ficelé, avec un grand suspense : tout ne se dénoue que dans les toutes dernières pages.

On frissonne lorsque Astrid, ancienne alcoolique, se sent suivie ou reçoit des messages menaçants. Ce qui est déroutant c’est qu’elle ne se souvient pas vraiment de tout son passé à cause de son alcoolisme. Comment celui qui la menace peut-il en savoir plus qu’elle ? Une question qui nous taraude tout au long du récit.

La tension monte au fil des pages mais ce que j’ai apprécié : rien de gore, uniquement du psychologique avec l’analyse des conséquences de l’addiction à l’alcool.

Dans ce thriller, on ne sait pas si Astrid est victime ou coupable, c’est là toute l’originalité de ce livre.

On découvre aussi le monde des alcooliques et les « Alcooliques Anonymes » que l’auteure remercie pour leur engagement envers les malades.

Un thriller haletant à découvrir pour son intrigue et son contexte.

Paru aux éditions Les Escales.

Notation :