Chronique de : Mary Toft ou la Reine des lapins de Dexter Palmer

Mary Toft

Résumé :

1726, Godalming. John Howard, médecin et chirurgien, enseigne les vertus de la rationalité à son apprenti Zachary Walsh, le fils du pasteur. Son savoir est toutefois mis à rude épreuve le jour où la femme d’un paysan des environs donne naissance à un lapin, mort et démembré. Faut-il y voir une volonté divine ? Quand cet événement isolé devient chronique, John comprend que rien dans son expérience de médecin de campagne ne l’a préparé à résoudre une telle énigme.

L’auteur :

Dexter Palmer est l’auteur de trois romans : Le Rêve du mouvement perpétuel (Passage du Nord-Ouest, 2014), l’un des meilleurs premiers romans de l’année 2010 selon Kirkus Reviews ; Version Control (2016). Il vit à Princeton, dans le New Jersey.

Ma chronique :

Un pari osé : mettre en scène un fait historique abracadabrant du dix-huitième siècle et le rendre attractif au lecteur d’aujourd’hui.

Satire ou farce ? Difficile de qualifier l’histoire surprenante et jubilatoire narrée ici.

Je conseille de ne pas regarder les informations liées à ce fait divers pour être imprégné des faits réels sans préjuger du dénouement et se laisser bercer par cette lecture.

L’auteur réalise le tour de force de nous accrocher à ce récit, qui parfois prête à sourire, à s’interroger, tant tout cela paraît incroyable. Le lecteur ne peut être indifférent à ce récit et tout en se demandant comment cela peut se terminer. Réalité, illusion ? Quand les les médecins les plus réputés se penchent sur le cas de Mary Toft, on s’imagine être dans une scène de Tartuffe.

J’ai souri, haussé les sourcils, tourné la tête parfois devant des détails trop saignants et beaucoup aimé l’immersion dans ce dix-huitième siècle : jamais indifférente à cette lecture.

À vous de suivre le cas de Mary Toft grâce au talent de Dexter Palmer.

Paru aux éditions de la Table Ronde.

Notation :