Critique de : Un jour, tu paieras de Pétronille Rostagnat

Un jour tu paieras

Résumé

«  Les dés sont jetés, je n’ai plus rien à perdre. En poussant un cri pour me donner du courage, je lève les bras au-dessus de ma tête. Avant que tu ne réagisses quinze centimètres de lame s’enfoncent dans ta chair.  » Une adolescente, retrouvée inconsciente en pleine forêt, émerge lentement du coma. Que lui est-il arrivé  ? Pendant que la police mène l’enquête, Pauline Carel, jeune avocate pénaliste, est commise d’office pour défendre Mathieu, un brillant étudiant en médecine accusé d’un double homicide.

L’auteur 

Après avoir travaillé 10 ans dans le marketing à Shanghai puis à Dubaï, Pétronille Rostagnat s’installe à Lyon. Depuis 2015, elle se consacre à l’écriture de romans policiers. 

Ma chronique :

Un thriller particulièrement palpitant : lu en deux fois seulement !

Une fois démarré, je ne pouvais plus le lâcher : une construction habile et une intrigue haletante, tout est là pour piéger le lecteur. C’est très réussi.

J’avais découvert cette auteure avec « On a tous une bonne raison de tuer », ce roman est encore meilleur.

Mathieu est un présumé coupable attachant malgré les faits reprochés : étudiant en médecine sans histoire toujours brillant dans ses études.

Océane, victime d’agressions, est une adolescente dont l’histoire bouleverse et interroge : que s’est-il passé dans les dernières heures de cette soirée au cours de laquelle elle a disparu ?

Beaucoup de questions auxquelles la brillante avocate, Pauline, cherche les réponses. Celle-ci a une personnalité forte et un passé trouble.

Difficile d’en dire davantage sauf à vous inciter à vous plonger dans cette lecture bluffante.

Paru aux éditions Marabout Black Lab.

Notation :