L’ardoise magique de Valérie Tong Cuong

Résumé

Deux jeunes filles sont assises sur la rambarde d’un pont. Un train surgit. L’une saute, l’autre pas. Celle qui a sauté, c’est Alice. Elle est riche, jolie, et habite un quartier résidentiel. L’autre s’appelle Mina. Depuis la mort de sa mère, elle vit chez son oncle et sa tante dans le quartier des HLM. Les deux amies s’étaient jurer de se suicider ensemble. En rompant le pacte, Mina perd toute raison d’exister. Pourquoi n’a-t-elle pas sauté ? Qu’est-ce qui l’a retenue à la vie ? Pourquoi Alice voulait-elle en finir ? Quelle spirale les conduisait ainsi au suicide ? Devenue fugitive, Mina cherche à comprendre ce qui s’est passé depuis qu’Alice a surgi dans sa vie. Pourquoi ont-elles noué une amitié si forte ? Qui était vraiment Alice ? Cette enquête va pousser Mina à regarder la vérité en face, une terrible vérité, dont il lui faudra s’affranchir gagner sa liberté.

L’auteur : Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique.

Mon avis :

Scotchée par ce livre : une fois entamé, impossible à lâcher.

Comme il est court, il suffit d’avoir 2 heures devant soi.

Deux adolescentes, l’une à qui tout sourie et l’autre chahutée par la vie, décident d’en finir avec la vie mais une seule va jusqu’au bout.

Comment vivre avec cette perte ? Qui peut aider Mina ?

La culpabilité est si forte pour elle, heureusement elle va rencontrer quelqu’un qui va l’aider à la supporter et surtout à s’accepter.

Difficile d’en dire plus sur cette histoire si émouvante sans dévoiler l’intrigue. L’adolescence, ses tourments mais aussi l’entraide et l’amour sont au cœur du roman.

L’écriture est pure, limpide et envoûtante. La fin complètement inattendue m’a bluffée. Un roman d’une grande puissance émotionnelle.

Un gros coup de cœur.

Vous l’aurez compris, un livre incontournable pour moi, à lire absolument !

J’ai rencontré l’auteur à “Saint-Maur en poche”, lorsque je lui ai dit que j’avais lu “l’Atelier des miracles” et “Providence”, elle m’a orienté sur ce livre.

Merci pour ce conseil.

 

 

Notation :

Salon du livre au format poche

Ce week-end se tenait le sixième salon international du livre au format poche à Saint-Maur-Des-Fossés.
De belles rencontres avec des auteurs, j’ai dialogué avec Frédérique Deghelt, Valérie Tong Cuong et Marie Sabine Roger.160 écrivains y étaient présents avec Line Renaud et Jean d’Ormesson en parrains.

Mes achats:

Le voyage de Nina de Frédérique Deghelt paru au Livre de Poche en mai 2014.wpid-Photo-20140622200654.jpg

J’ai lu plusieurs de ses livres dont le précédent “les brumes de l’apparence” avec beaucoup de plaisir à chaque lecture.

L’avis de Frédérique Franco de la Librairie Le Goût des mots, Mortagne-au-Perche (61400)

Le Voyage de Nina – Frédérique Deghelt
Page après page, Frédérique Deghelt nous fait entendre la voix de Nina avec beaucoup d’émotion et de sensibilité. On partage ses pensées et ses doutes, on est véritablement avec elle. Et quand on referme le livre, Nina existe vraiment et on a très envie de la rencontrer !

Le site de l’auteure

 

wpid-Photo-20140622200654.jpg

 

L’ardoise magique de Valérie Tong Cuong

Je l’ai découverte avec “Providence” puis j’ai lu “L’atelier des miracles”, des livres qui m’ont ravie.

Le site de l’auteure

 

 

–Bon rétablissement de Marie-Sabine Roger

 

j’avais beaucoup aimé “La tête en friche” , voila pourquoi j’ai aussi acheté et fait dédicacéwpid-Photo-20140622200654.jpg
ce roman.

Bon rétablissement sortira au cinéma en septembre 2014 adapté, comme La tête en friche, par Jean Becker.