Chronique de : Pratiques de guérison énergétiques et spirituelles de Loan Miege

Pratiques de guérison

Présentation :

Dans cet ouvrage pratique, magnifié par les peintures de Loan Miège, vous découvrirez des outils concrets, des pistes de réflexion et de nombreux exercices pour accéder à de nouvelles voies d’épanouissement, personnel et spirituel.

L’auteure :

De formation scientifique en biologie animale, Loan Miège mena une carrière artistique dans le milieu de la mode et de la publicité, avant de s’engager sur une voie de médium-guérisseuse, suite à une expérience de mort imminente. Riche de ses nombreux voyages autour du globe, notamment en Asie, elle partage ses expériences dans l’objectif d’aider autrui et d’apporter sa participation au changement de paradigme actuel.

Ma chronique :

Un panorama très complet de pratiques énergisantes et apaisantes pour parvenir à atteindre la paix en soi.

C’est avec une grande sincérité et authenticité que l’auteur partage ses pratiques.

Ce guide est rempli d’expériences et de pratiques issues de la vie de l’auteur et de ses rencontres. Il est découpé en plusieurs parties : le mental, l’âme, le corps, la maison ou encore la conscience d’être, sur chacune, Loan livre ses conseils et des outils, comme elle les nomme, pour être en accord avec soi-même.

Il est question de décodage biologique, méditation de pleine conscience, visualisation, brain gym, vibrations, respirations et bien d’autres pratiques.

Dans les outils, j’ai aimé le « journal créatif » image de notre jardin intérieur , description de notre vie actuelle et vie rêvée et dépositaire de tous nos projets.

Cet outil est inclus dans la partie « S’aimer à l’infini », un chapitre particulièrement inspirant, positionné en fin de livre, qui donne envie de prendre soin de soi.

Le livre est beau avec de superbes illustrations et une belle mise en page.

Un ouvrage que je vous recommande.

Paru aux éditions Exergue chez Guy Trédaniel.

Chronique de : 35 aventures intérieures pour grandir heureux et zen de Florence Binay

35 aventures intérieures pour grandir heureux et zen

Présentation :

Aller toujours plus loin dans le bonheur d’être soi et d’être vivant sur notre belle planète, cette fois-ci, en le partageant avec les enfants, pour qu’ils soient plus conscients de leur monde intérieur et de toutes leurs capacités positives. Un livre qui leur permet d’apprendre à mieux vivre leurs émotions, pour un monde plus doux et respectueux de chacun, du vivant.

L’auteure :

Après des études paramédicales puis une spécialisation en psycho-pédagogie de l’enfant, Florence Binay découvre la sophrologie à laquelle elle se formera durant sept ans dans deux écoles caycédiennes différentes puis dans la branche de la sophrologie dynamique. 

Ma chronique :

Pour faire découvrir la sophrologie aux enfants et initier les parents, voici un joli guide. À la fois complet et fun : les pratiques sont personnalisées par Florence qui connaît bien ce public des enfants.

La sophrologie plaît aux enfants car « c’est plaisant et rigolo ».

Elle nous expose l’action de la sophrologie en expliquant le lien corps-esprit, nous donne des conseils pratiques pour mener des « aventures intérieures » ,comme elle les appelle, avec nos chérubins. Cet ouvrage donne envie de se lancer, ce qui est le plus important, et les pratiques sont simples et classées par thèmes.

Les thèmes sont, entre autres, le développement de la concentration, mieux dormir, décharger le stress, booster sa confiance en soi.

J’ai beaucoup aimé sa « trousse de secours » : des exercices avec mouvements et visualisations dans lesquels piocher selon ses besoins. Toutes ces pratiques sont à partager avec nos enfants pour réenchanter leur vie. 

En synthèse, ce guide est très complet pour adopter la sophrologie au quotidien avec ses enfants. Je vous conseille aussi de partager la lecture avec eux afin de profiter ensemble des jolies illustrations qui parsèment l’ouvrage.

Publié aux éditions Le Souffle d’or.

Notation :

Chronique de : La sophrologie, 100 questions/réponses de Laurent Turbiez

La sophrologie, 100 questions/réponses

Présentation :

Ce guide pratique et synthétique explique tout sur la sophrologie : ses aspects techniques et sa pratique, ses champs d’application, ses bénéfices sur la santé physique et mentale .

L’auteur :

Laurent Turbiez est sophrologue à Bordeaux ; il est également praticien en hypnose.

Ma chronique :

Cet ouvrage est un plaidoyer pour la pratique de la sophrologie qui explique de façon claire et précise les enjeux de la sophrologie.

L’auteur décrypte son usage : pourquoi pratiquer, à qui cette thérapie est destinée, comment se passe une séance et dans quels cas consulter un thérapeute.

Les 100 questions répondent de façon précise aux thèmes les plus courants (lâcher prise, confiance en soi) mais aussi à des sujets plus pointus comme la sophrologie et le brainstorming ou la sophrologie et les forces de sécurité (l’auteur est formateur dans la gendarmerie).

C’est un panorama très complet.

Chaque thème est illustré d’exemples, de témoignages ou pratiques conseillées.

Riche d’enseignements pour les néophytes débutants et utile également pour des thérapeutes qui  cherchent à élargir leurs connaissances.

En bonus, après toutes ces précisions, l’auteur décrit quelques pratiques sophrologiques de base à utiliser régulièrement.

Un guide qui reflète bien la passion pour la sophrologie de l’auteur.

Je recommande à tous cet ouvrage.

Paru aux éditions Ellipses.

Notation :

Chronique de : Médiumnité quand la science confirme de Julie Beischel

Médiumnité, quand la science confirme

Présentation :

Dans ce livre, des médiums s’expriment sur la vie après la mort, le deuil ou encore la perte de nos animaux familiers. La synthèse de cette investigation au long cours ne laisse aucun doute sur la réalité du phénomène de médiumnité, authentifiée grâce aux outils et méthodes scientifiques les plus exigeants. Le travail de Julie Beischel a été salué par de grands noms de la spiritualité et de l’étude des phénomènes inexpliqués comme le Dr Eben Alexander, Dean Radin ou Larry Dossey.

L’auteure :

Le Dr Beischel est professeure adjointe à l’École de psychologie et d’études interdisciplinaires de l’université Saybrook, et directrice du département de recherche sur la survie et la vie après la mort à l’Institut mondial d’exploration scientifique (World Institute for Scientific Exploration – WISE). Le Dr Beischel vit à Tucson, en Arizona, avec son mari et partenaire de recherche, Mark Boccuzzi.

Ma chronique :

Ce qui m’a attirée dans ce livre c’est la rencontre entre une scientifique et un univers très éloigné : le monde de médiums. 

Lorsque l’auteure explique sa démarche, nous comprenons qu’elle a eu besoin après le décès d’un proche, d’avoir l’appui d’un médium. Elle a testé cette approche avant de se lancer dans cette étude.

Ensuite, c’est le chercheur qui parle, avec données à l’appui, présentations des expérimentations et explications possibles. Chacun pourra donc se faire son idée tout en apprenant beaucoup sur le rôle que les médiums peuvent remplir.

Sur ce point, l’auteure se demande comment les médiums peuvent aider au mieux ceux qui les contactent. Elle donne des informations sur les types de contenus reçus par ces médiums, suite à tous les témoignages réalisés.

Un éclairage factuel pour un sujet qui sort de la « normalité », à conseiller pour ceux qui sont sceptiques et pour les néophytes qui ont envie de tester : tous y trouveront un intérêt.

Un essai préfacé par Stéphane Allix et publié aux éditions Guy Trédaniel.

Notation :

Chronique de : Moi de Philippe Presles

Moi

Présentation :

Nous vivons tous les jours avec notre Moi. Il est notre voix intérieure, notre regard sur le monde, notre histoire avec nos peurs, nos souffrances, nos joies et nos espoirs. Pourtant, nous ne savons pas grand-chose de ce monde intérieur qui nous caractérise et qui agit en arrière-plan de toute notre vie. Parfois pour le meilleur, mais aussi pour le pire. Afin de nous aider à enrichir notre vie, Philippe Presles, psychothérapeute, nous aide à mieux cerner tous les potentiels insoupçonnés de notre Moi. Il s’appuie dans ce but sur la psychologie du développement, les neurosciences et de nombreux exemples, y compris personnels.

L’auteur

Philippe Presles, médecin, psychothérapeute, est l’auteur, entre autres, de Tout ce qui n’intéressait pas Freud.

Ma chronique :

Un ton engageant, un discours clair et simple pour des propositions qui bousculent. Quand on lit que nous pouvons être notre meilleur ami ou notre pire ennemi, cela mérite qu’on s’y penche. 

En refermant ce livre qui questionne beaucoup, forcément on a envie de mettre en place des pratiques que l’auteur a classé dans la partie « moi, mon meilleur ami » : la psychologie positive, l’engagement dans une cause et la pleine conscience .

Chaque proposition est décryptée et éclairée par des exemples et témoignages de l’auteur lui-même.

Dans la deuxième partie sur le « moi, mon meilleur ennemi », après avoir évoqué la gestion de la douleur et les questions pièges, l’auteur présente les nouvelles thérapies du « moi ». La plus révolutionnaire d’entre elles est la thérapie de l’acceptation et de l’engagement (thérapie ACT) qui suggère d’accepter pleinement nos symptômes et problèmes, leur faire une place en nous en pleine conscience. Cela a comme conséquence de ne plus être paralysé par ces peurs mais de nous y confronter et de faire disparaître le verrou psychologique qui bloquait.

Je confirme : ce livre donne envie de repenser notre moi, notre monde intérieur et de mettre en place des pratiques pour que nous nous fassions du bien. Il est possible de devenir notre « meilleur ami ».

Un essai que je vous recommande publié aux éditions Albin Michel.

Notation :